Ignorer la navigation
Ukraine

Statut à but non lucratif pour les CSO (UA0033)

Vue d'ensemble

D'un coup d'œil

Plan d'action: Deuxième plan d'action de l'Ukraine 2014-2015

Cycle du plan d'action : 2014

Statut : Inactif

Institutions

Institution principale : Service d'enregistrement de l'État

Institution(s) d'appui : Ministère de la Justice, Ministère des Finances, Service Fiscal de l'Etat, ONG "Ukrainian Independent Center for Political Research", Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), ONG non spécifiées et organisations internationales

Domaines politiques

Espace civique, E-gouvernement, Liberté d'association, Législation, Participation du public

Revue IRM

Rapport IRM: Rapport de fin d’exercice Ukraine 2014-2016, Rapport IRM de l'Ukraine 2014-2015

Suivi : Non

Premiers résultats : marginaux

Efficace i

Vérifiable : Oui

En rapport avec les valeurs de l'OGP : accès à l'information, participation civique

Impact potentiel:

Implémentation i

Achèvement:

Description

Régler la question d'octroyer le statut d'organisation à but non lucratif à une association publique en inscrivant une association publique dans le registre des institutions et organisations à but non lucratif sur la base du "guichet unique", en fixant des délais de traitement des documents, en définissant les motifs refusant un tel statut et envisageant un accès gratuit en ligne au Registre, notamment par le biais de l'élaboration et de la soumission au Cabinet des ministres de l'Ukraine, le moment venu, d'un projet de loi ukrainienne modifiant la loi ukrainienne sur les associations publiques et la loi sur l'enregistrement public des personnes morales et des entrepreneurs individuels et d'autres actes législatifs, selon les besoins.

Résumé du statut de fin de session IRM

2. Financement des organismes de bienfaisance

Texte d'engagement: 2. Élaborer et soumettre au Cabinet des ministres de l'Ukraine, le moment venu, les projets de loi sur la modification de la loi ukrainienne sur les activités de bienfaisance et des charités ainsi que du code budgétaire de l'Ukraine afin de permettre aux organisations caritatives de recevoir un soutien financier pour l'exécution de tâches politiques fournir des services sociaux.

Résultat attendu: Projet de loi pertinent approuvé par le Cabinet des ministres de l'Ukraine, soumis à la Verkhovna Rada d'Ukraine et suivi jusqu'à son adoption.

Date de début: Non spécifié Date de fin: 31 Mars 2015

3. Obtention du statut à but non lucratif pour les OSC

Texte d'engagement: 3. Réglementer la question de l'octroi du statut d'organisation à but non lucratif aux associations civiques en inscrivant une association civique au registre des institutions et organisations à but non lucratif selon le principe du «guichet unique», en réglementant les délais de traitement des documents et en définissant les motifs de refus. d’un tel statut, et envisageant un accès gratuit en ligne au Registre, notamment par le biais de l’élaboration et de la soumission au Cabinet des ministres de l’Ukraine d’un projet de loi portant modification de la loi de l’Ukraine sur les associations civiques et le Loi sur l'enregistrement public des personnes morales et des entrepreneurs individuels et autres actes législatifs requis.

Résultat attendu: Projets de loi pertinents approuvés par le Cabinet des ministres de l'Ukraine, soumis à la Verkhovna Rada d'Ukraine et suivis jusqu'à leur adoption.

Note éditoriale: Le chercheur de l'IRM a regroupé ces deux engagements car ils sont tous deux concernés par la création d'un environnement favorable aux organisations de la société civile.

Institution (s) responsable (s): ministère des Finances (engagement 2), service d'enregistrement public (engagement 3)

Institution (s) de soutien: ministère de la Politique sociale, ministère de la Culture, ministère de la Justice, ONG Centre indépendant ukrainien de recherche politique, ONG et organisations internationales non spécifiées (engagement 2); Ministère de la justice, ministère des finances, service fiscal de l'État, ONG

«Centre ukrainien indépendant de recherche politique», Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), ONG non spécifiées et organisations internationales (engagement 3).

Date de début: Non spécifié Date de fin: 30 Avril 2015

Objectif de l'engagement

Ces deux engagements visaient à créer un environnement favorable aux organisations de la société civile. Engagement 2 s'est concentré sur l'amélioration de la législation afin de fournir un soutien financier supplémentaire aux organisations caritatives en Ukraine. Engagement 3 visait à simplifier la procédure d’octroi du statut d’OSC aux organisations à but non lucratif. Si elle était mise en œuvre, cela constituerait un pas en avant dans l'amélioration des conditions de fonctionnement des organisations caritatives et des autres organisations à but non lucratif en Ukraine, dans la mesure où elles permettraient de lever certains des obstacles administratifs rencontrés par les OSC.

Statut

2. Financement des organismes de bienfaisance

Mi-parcours: pas commencé

Après l’adoption du plan d’action OGP, le ministère des Finances s’est opposé à cette mesure et a refusé de la mettre en œuvre. Le ministère craignait que la mesure, si elle était mise en œuvre, nécessiterait des allocations budgétaires supplémentaires. En juin, 2015, le vice-Premier ministre qui préside le conseil de coordination de l'OGP, a officiellement ordonné au ministère de mener des négociations avec des représentants de la société civile, mais ce dernier ne l'a pas fait. La question resteed par conséquent, la mise en œuvre de la mesure n'avait pas encore commencé.[Remarque 6: Rapport d'avancement du mécanisme de rapport indépendant (IRM) 2014-15: Ukraine, 29.]

Fin de mandat: non commencé

Depuis le rapport de mi-parcours, la mise en œuvre de l'engagement n'a toujours pas commencé. Le ministère des Finances a continué de s'opposer à cet engagement. Selon le rapport final d'auto-évaluation du gouvernement, le ministère a déclaré que la législation ukrainienne accordait déjà un soutien suffisant aux organisations caritatives en Ukraine. En particulier, elles peuvent entrer en concurrence pour obtenir des services sociaux et des marchés publics, et bénéficient de certaines exonérations fiscales (aide à la charité et biens transférés à titre d'aide internationale exonérés de TVA; les œuvres de bienfaisance ne paient pas d'impôt sur le revenu).

3. Obtention du statut à but non lucratif pour les OSC

Mi-parcours: pas commencé

La procédure à suivre pour obtenir le statut d’impôt des organisations à but non lucratif auprès d’ONG et d’autres associations civiques était fastidieuse et longue. Une ONG doit d’abord s’inscrire en tant qu’entité légale auprès du Ministère de la justice, puis s’adresser au service fiscal pour obtenir le statut d’organisme à but non lucratif. Les services fiscaux ont souvent rejeté de telles demandes en raison de problèmes liés aux documents statutaires des ONG. Ceux-ci devaient être renvoyés au ministère de la Justice pour être amendés. L'engagement visait à rationaliser les procédures et à introduire un principe de guichet unique pour l'obtention du statut correspondant. Autrement dit, les ONG requérantes feraient appel au ministère de la Justice, qui organiserait ensuite l'enregistrement auprès des autorités fiscales. Dans son rapport d’autoévaluation à mi-parcours, le gouvernement a fait état d’un projet de loi adopté en première lecture en juillet 2015, mais n’a pas permis de résoudre le problème visé par la mesure OGP. Il ne prévoyait pas de procédure centralisée permettant aux organisations civiques d'obtenir leur enregistrement en tant que personnes morales ou leur admissibilité au statut fiscal sans but lucratif.[Remarque 7: Ibid, 29.]

Fin du mandat: Terminé

Le texte final de la nouvelle loi sur l'enregistrement public des personnes morales, des entrepreneurs privés et des formations civiques, adopté en novembre 2015 (promulgué en décembre 2015), comprenait des dispositions sur la procédure à guichet unique pour l'obtention du statut à but non lucratif par les OSC. Une entité candidate a été autorisée à présenter simultanément une demande d'enregistrement en tant qu'entité juridique et organisation à but non lucratif. Plus tard, en juillet 2016, le gouvernement a approuvé les règles relatives à la procédure de tenue d'un registre des organisations à but non lucratif afin de refléter les nouvelles modifications apportées à la loi. Selon le rapport d'auto-évaluation du gouvernement, les ONG ont participé à l'élaboration de la version finale de la loi et de la réglementation gouvernementale. Cependant, un représentant des organisations de la société civile a indiqué que les nouvelles dispositions n’avaient pas été appliquées. Les bureaux d'enregistrement des États ont refusé de transférer les demandes aux autorités fiscales, invoquant le manque d'échange de données électroniques.[Note 8: Entretien écrit avec Maksym Latsyba, ONG Centre ukrainien pour la recherche politique indépendante.] Cela indique que la procédure à guichet unique n'est pas encore totalement opérationnelle. Cependant, comme l'engagement visait uniquement à adopter de nouvelles modifications de la loi, ce qui a été fait, cet engagement est considéré comme complet. En outre, l’engagement pris comprend d’autres volets de réglementer les délais de traitement des demandes d'obtention du statut d'organisme à but non lucratif, définir les motifs de refus d'un tel statut et envisager un accès en ligne gratuit au registre.[Note 9: Ibid.]

At-il ouvert le gouvernement?

2. Financement des organismes de bienfaisance

Participation civique: n'a pas changé

L'engagement visait à améliorer l'environnement opérationnel des organisations caritatives en élargissant leurs sources de financement. L'engagement n'a entraîné aucun changement, car il n'a pas été mis en œuvre en raison de la position du ministère des Finances. Cela montrait que le gouvernement n'était pas vraiment "propriétaire" et n'acceptait pas cet engagement du PGO, et était réticent à le mettre en œuvre.

3. Obtention du statut à but non lucratif pour les OSC

Accès à l'information: marginal

Participation civique: marginale

L'engagement visait à rationaliser la procédure d'obtention du statut d'organisme sans but lucratif par les OSC. La nouvelle loi sur l'enregistrement public des entités juridiques a introduit des dispositions relatives à la méthode du guichet unique pour l'enregistrement de nouvelles entités en tant qu'organisations à but non lucratif. Le gouvernement a adopté les règlements nécessaires. Cependant, les nouvelles dispositions légales n’ont pas été pleinement appliquées dans la pratique. Si elle était mise en œuvre, elle aurait pu considérablement simplifier l’enregistrement des OSC et limiter leurs contacts avec pouvoirs publics (en excluant toute interaction directe avec les autorités fiscales). Cela aurait réduit les possibilités de corruption et de bureaucratie. Les parties de l’engagement qui ont été mises en œuvre (réglementer les délais de traitement des demandes d’obtention du statut d’organisme à but non lucratif, définir les motifs de refus d’un tel statut, envisager un accès en ligne gratuit au Registre) ont effectivement amélioré l’environnement opérationnel des OSC en rationalisant les procédures pertinentes et permettant une meilleure participation civique, mais seulement de manière marginale. Ils ont également amélioré l'accès à l'information, grâce à la mise en ligne du registre des institutions et organisations à but non lucratif.

Reportés?

2. Financement des organismes de bienfaisance

L'engagement n'a pas été reporté dans le nouveau plan d'action. Il semble que, dans son libellé actuel, cela va à l’encontre des priorités politiques du gouvernement et qu’il ne sera donc plus poursuivi. Le gouvernement devrait évaluer l'environnement opérationnel des OSC en matière de fiscalité et de sources de financement de manière globale et inclure des engagements clairs pour l'amélioration de l'environnement dans les futurs plans d'action.

3. Obtention du statut à but non lucratif pour les OSC

L'engagement n'était pas inclus dans le nouveau plan d'action. Le gouvernement doit veiller à ce que le cadre juridique adopté soit appliqué en prenant toutes les mesures organisationnelles et techniques nécessaires.


Engagements

Open Government Partnership