Ignorer la navigation

Réunion des pays nordiques à Berlin pour échanger des expériences

En octobre, les responsables de l'administration publique 2014 OGP au Danemark, en Finlande, en Norvège et en Suède se sont rencontrés à Berlin. L'objectif principal était de discuter et d'échanger des expériences sur les plans d'action OGP. De plus, nous voulions en savoir plus sur la coopération entre l'administration publique et la société civile dans les quatre pays.

Le plan d'action danois a mis l'accent sur les données ouvertes, la transparence et la participation des citoyens au processus décisionnel. Il a également conduit à la création de camps ouverts, où des questions concernant l'ouverture et la participation ont été discutées.

En Finlande, le plan d'action s'est concentré sur le gouvernement ouvert, le langage clair, l'accès à l'information et l'administration publique en tant que facilitateur. Il y a eu des groupes de discussion entre l'administration publique et l'association finlandaise des municipalités et la société civile.

La Norvège a finalisé son deuxième plan d’action sur 2013 avec des engagements concernant 26 allant des archives publiques électroniques, la réutilisation des informations du secteur public à l’accès aux données sur la santé, le portail norvégien des subventions et la transparence dans la gestion des revenus pétroliers et gaziers. La Norvège a également participé au comité directeur du programme OGP de 2011 à octobre 2014.

La Suède se concentre sur l'administration en ligne et l'accès à l'information dans trois domaines principaux: développement du secteur public axé sur les citoyens, réutilisation des documents de l'administration publique et transparence de l'aide. L'objectif est de travailler avec les engagements du PGO de manière intégrée dans les domaines et les processus globaux.

Bien que ce processus soit assez informel, le Danemark, la Norvège et la Suède (et éventuellement la Finlande) sont sur le point de coopérer ensemble au niveau opérationnel afin de promouvoir les données ouvertes. Les pays prévoient d'organiser simultanément des hackathons / événements de données dans leurs territoires respectifs en juillet prochain.

L’expérience des pays nordiques est assez similaire: l’OGP a contribué à une meilleure compréhension de l’importance de la transparence. Néanmoins, les administrations publiques de tous les pays nordiques ont du mal à faire en sorte que la société civile soit suffisamment impliquée dans les questions relatives à l'OGP. La Norvège est sur le point de lancer un conseil OGP. Ce sera un lien entre l’administration publique et la société civile, mais ce qui est probablement le plus important: un moyen à utiliser lors de l’élaboration et de la mise en œuvre de plans d’action OGP.

Les pays nordiques ont décidé de coopérer plus avant, par exemple en partageant des informations sur leurs travaux nationaux en matière de plan directeur. Les thèmes présentant un intérêt particulier pourraient être: le langage simple et l’ouverture autour de l’aide étrangère et de l’exploration des ressources naturelles.

Auteur: Tom Arne Nygaard (Ministère des collectivités locales et de la modernisation, Norvège)

Crédit photo: Wikimedia Commons

NE PAS suivre ce lien ou vous serez interdit sur le site!