Ignorer la navigation

Rapport sur les résultats transitoires de la Mongolie 2019-2021

La Open Government Partnership est un partenariat mondial qui rassemble des réformateurs gouvernementaux et des dirigeants de la société civile pour créer des plans d'action qui rendent les gouvernements plus inclusifs, réactifs et responsables. Plan d'action les engagements peuvent s'appuyer sur les efforts existants, identifier de nouvelles étapes pour mener à bien les réformes en cours ou initier un domaine entièrement nouveau. OGP Mécanisme de rapport indépendant (IRM) surveille tous les plans d'action pour s'assurer que les gouvernements respectent leurs engagements. La société civile et les dirigeants gouvernementaux utilisent les évaluations pour réfléchir à leurs progrès et déterminer si les efforts ont eu un impact sur la vie des gens.

Le MII s'est associé à Ravio Patra pour mener à bien cette évaluation. Le MII vise à éclairer le dialogue continu autour de l'élaboration et de la mise en œuvre des futurs engagements. Pour une description complète de la méthodologie du MII, veuillez visiter https://www.opengovpartnership.org/about/independent-reporting-mechanism.

Ce rapport couvre la mise en œuvre du troisième plan d'action de la Mongolie pour 2019-2021. En 2021, l'IRM a commencé à mettre en place une nouvelle approche de son processus de recherche et du périmètre de son reporting sur les plans d'action, validée par l'IRM Refresh. L'IRM a ajusté ses rapports de mise en œuvre pour les plans d'action 2018-2020 et 2019-2021 pour s'adapter au processus de transition vers les nouveaux produits IRM et permettre à l'IRM d'ajuster son flux de travail à la lumière des effets de la pandémie de COVID-19 sur les processus nationaux du PGO.

Mise en œuvre du plan d'action

Le rapport sur les résultats transitoires du MII évalue l'état des engagements du plan d'action et les résultats de leur mise en œuvre à la fin du cycle du plan d'action. Ce rapport ne revient pas sur les évaluations pour «vérifiabilité», « pertinence» ou « impact potentiel ». Le MII évalue ces trois indicateurs dans les rapports de conception du MII. Pour plus de détails sur chaque indicateur, veuillez consulter l'annexe I du présent rapport.

Faits saillants généraux et résultats

Le troisième plan d'action du PGO de la Mongolie (2019-2021) comprenait 13 engagements, dont cinq étaient en grande partie ou entièrement achevés (38 % des engagements). Le taux de réalisation de ce plan d'action est similaire à celui du plan d'action précédent (2016-2018), dans lequel quatre des treize engagements ont été complétés en grande partie ou en totalité (31 %). Aucun des engagements n'a démontré de premiers résultats majeurs, en retard sur le plan d'action précédent, où trois engagements ont produit des premiers résultats majeurs dans l'ouverture du gouvernement.

Il a été constaté que la Mongolie agissait contrairement au processus OGP, n'ayant pas publié de référentiel et n'ayant pas atteint le seuil de participation lors de la mise en œuvre du plan d'action requis par la Normes de participation et de co-création OGP. Il a également été constaté que la Mongolie agissait contrairement au processus OGP pour ne pas avoir satisfait à l'exigence minimale OGP en matière d'influence publique lors de la co-création.

La mise en œuvre du plan d'action a rencontré des difficultés. Les progrès ont souvent été entravés par l'absence de leadership du Secrétariat du Cabinet, qui coordonne le processus OGP de la Mongolie. Le Conseil national de l'OGP, un forum multipartite, ne s'est pas réuni pendant l'élaboration ou la mise en œuvre de ce plan d'action et ne s'est réuni qu'une seule fois en 2014 et 2016. De nombreux acteurs gouvernementaux n'ont pas suffisamment priorisé le plan d'action ou ne se sont pas engagés avec la société civile, et la coordination pendant la mise en œuvre s'est détériorée par rapport au processus de co-création. Après la période de mise en œuvre, la communication s'est quelque peu améliorée. Stimulé par la réception d'une lettre OGP en cours d'examen, le conseiller du Premier ministre pour les affaires de gouvernance a commencé à discuter du prochain processus de co-création avec la société civile. La co-création du prochain plan d'action a montré un engagement plus actif avec la société civile.

Le processus OGP a été affecté par le roulement politique au cours de la période de mise en œuvre. Suite à un processus de co-création retardé par les élections de 2016 et 2017, l'accent mis sur la crise constitutionnelle et les élections législatives et présidentielles de 2020 et 2021 a nui au processus de mise en œuvre. Pour le contexte, au milieu d'un bouleversement politique partisan, le parlement majoritaire du Parti populaire mongol a adopté des amendements constitutionnels limitant l'autorité présidentielle et exigeant que le président n'exerce qu'un seul mandat de six ans, bloquant l'éligibilité du président du Parti démocrate à la réélection. Les troubles politiques ont continué de réduire l'engagement des parties prenantes du gouvernement envers les engagements du PGO. Le Secrétariat du Cabinet n'a pas convoqué un processus pangouvernemental suffisamment cohérent et axé sur la mise en œuvre. Cette situation a été exacerbée par le roulement du personnel clé du Secrétariat du Cabinet. De plus, la grande majorité des agences gouvernementales, des organisations de la société civile et des citoyens n'étaient pas au courant du processus OGP.

Un remarquable engagement (Engagement 10) démontré marginal premiers résultats, élargissant la diffusion de beneficial ownership informations. Ces progrès reflètent la participation du gouvernement à la Industries d'extraction Transparence Initiative (ITIE). Cependant, les autres engagements notables (Engagements 4 et 6) se heurtaient à des limites. L'engagement 4 a fait des progrès en inscrivant les appels d'offres sur le site Web de transparence des contrats, mais a été bloqué par la mise en place tardive de l'Agence nationale de passation des marchés. De même, au titre de l'Engagement 6, le Ministère de Justice juridique l'éducation formations et publié un portail de conseils juridiques en ligne, mais la mise en œuvre a souffert de restrictions budgétaires. En ce qui concerne les autres engagements complétés du plan d'action, deux ont été mis en œuvre avant le plan d'action (Engagements 2 et 12), et un n'avait pas de pertinence claire pour les valeurs du PGO (Engagement 3).

Impact de la pandémie COVID-19 sur la mise en œuvre

La COVID-19 a contribué à détourner les priorités du gouvernement ouvert. Cela a également joué un rôle dans le manque de communication du secrétariat du Cabinet, qui constituait déjà un obstacle au processus OGP. Les limitations des réunions en personne ont réduit certaines initiatives, telles que des ateliers et des activités sur l'engagement des citoyens dans marchés publics dans le cadre de l'Engagement 4 et la sensibilisation à la divulgation de la propriété réelle dans le cadre de l'Engagement 10. Dans le cadre de l'Engagement 6, les formations juridiques en personne prévues ont été remplacées par des substituts en ligne, ce qui a entraîné des lacunes d'apprentissage. Dans d'autres cas, les réunions virtuelles offraient une voie alternative pour progresser.

Pour plus d'informations, voir: https://www.opengovpartnership.org/process/accountability/about-the-irm/irm-refresh/.

Batbold Zagdragchaa, Mécanisme de rapport indépendant (IRM) : Rapport de fin de mandat de la Mongolie 2016-2018 (OGP, 20 août 2020), https://www.opengovpartnership.org/documents/mongolia-end-of-term-report-2016-2018/.

OGP, "Examen procédural" (2021), https://www.opengovpartnership.org/procedural-review/.

Agir à l'encontre du processus : le pays n'a pas rencontré (1) « implique » lors de l'élaboration ou « informe » lors de la mise en œuvre du plan d'action, ou (2) le gouvernement ne parvient pas à collecter, publier et documenter une dépôt sur la page Web nationale de l'OGP conformément aux directives de l'IRM.

OGP, "OGP, Mongolie - Lettre en cours d'examen (septembre 2021)" (13 septembre 2021), https://www.opengovpartnership.org/documents/mongolia-under-review-letter-september-2021/.

Enkhbaigali Byambasuren, « La Mongolie se dirige-t-elle vers un régime à parti unique ? (Le diplomate, 18 mai 2021), https://thediplomat.com/2021/05/is-mongolia-heading-toward-one-party-rule/.

Télécharger

Pas encore de commentaires

Laissez un commentaire

Votre adresse email n'apparaitra pas. Les champs obligatoires sont marqués *

Open Government Partnership