Ignorer la navigation
Canada

Dialogue féministe et inclusif (CA0071)

Tour d'Horizon

D'un coup d'œil

Plan d'action: Plan d'action canadien 2018-2021

Cycle du plan d'action : 2018

Statut:

Institutions

Institution responsable : École de la fonction publique du Canada (EFPC); Emploi et Développement social Canada (EDSC); Statistique Canada (StatCan); Condition féminine Canada (CFC); Secrétariat du Conseil du Trésor du Canada (SCT); autres ministères et organismes du gouvernement du Canada

Institution(s) de soutien : NA

Domaines politiques

Renforcement des capacités, Sexe, La violence sexiste, Inclusion, LGBTQIA +, Personnes handicapées, Participation du public, Jeunes

Revue IRM

Rapport IRM: Rapport sur les résultats de transition du Canada 2018-2021, Rapport canadien sur le design 2018-2020

Premiers résultats : n'ont pas changé

Conception i

Vérifiable : Oui

Pertinent pour les valeurs OGP : Oui

Ambition (voir définition): Haut

Implémentation i

Achèvement:

Description

Dialogue féministe et inclusif
Problème à traiter
Un gouvernement ouvert devrait profiter à tous les Canadiens. Pourtant, de nombreuses communautés continuent d’être
sous-représentés dans les processus d’engagement du gouvernement. Ces communautés en quête d'égalité
peuvent inclure des femmes, des filles, des personnes LGBTQ2, des communautés racialisées, des personnes handicapées,
les jeunes Canadiens, les Canadiens à faible revenu et les autres personnes faisant face à des obstacles pour accéder au gouvernement
l'information et participer de manière significative à la prise de décision du gouvernement
Engagement
Le gouvernement du Canada appuiera une plus grande inclusion et diversité dans son public
engagement. Nous appliquerons une lentille intersectional9 pour ouvrir les activités du gouvernement et travaillerons à
veiller à ce que les voix et les expériences des communautés marginalisées et sous-représentées
sont représentés, considérés et inclus. En particulier, nous allons:
• tester des moyens de rendre les processus d’engagement et de consultation des gouvernements plus ouverts aux
tout le monde
• mettre en œuvre une analyse comparative entre les sexes plus (ACS +) dans les consultations et les consultations publiques
• renforcer la capacité des fonctionnaires des gouvernements à concevoir, à faciliter et à soutenir
dialogue inclusif
• faire participer les Canadiens à l'égalité des sexes
• soutenir les initiatives qui renforcent la capacité et la viabilité à long terme des femmes
organisations
• accroître l'accès aux données sur le genre et l'inclusion
• mettre les personnes ayant des expériences vécues des conséquences des politiques publiques, y compris
membres de communautés vulnérables telles que les personnes sans abri ou dans la pauvreté,
le centre des processus d'élaboration des politiques du gouvernement du Canada
• veiller à ce que notre plan d'action national pour un gouvernement ouvert soit aussi inclusif que possible en:
mener une analyse rigoureuse des impacts de chaque engagement sur le genre - 10

9. L'intersectionnalité renvoie à l'idée que les expériences vécues par les individus et à l'organisation du pouvoir dans la société,
ne sont pas seulement façonnés par un seul facteur (comme le sexe, la race ou la classe sociale), mais par de nombreux facteurs qui fonctionnent ensemble
et s'influencer les uns les autres. Ces facteurs peuvent inclure le sexe, la race, la classe sociale, l’appartenance ethnique, la nationalité, la
l'orientation, la religion, l'âge, le handicap et la maladie, ainsi que d'autres formes d'identité. Pour plus de détails
définition, consultez notre Annexe B [lien à suivre].
10. Ce type d'analyse est connu au gouvernement du Canada sous le nom de «Analyse comparative entre les sexes plus» (ACS +). GBA + est
un outil analytique utilisé pour évaluer comment différents groupes de femmes, d'hommes et de personnes de même sexe peuvent vivre
politiques, programmes et initiatives. Le «Plus» de l’ACS + reconnaît que l’ACS dépasse le cadre biologique (sexe) et
38
Département (s) responsable
École de la fonction publique du Canada (EFPC); Emploi et Développement social Canada (EDSC);
Statistique Canada (StatCan); Condition féminine Canada (CFC); Secrétariat du Conseil du Trésor du Canada
(SCT); autres ministères et organismes du gouvernement du Canada
Milestones
Qu'allons nous faire? Comment saurons-nous que nous avons réussi? Quel est notre
date limite?
Meilleures pratiques de test 8.1 pour
dialogue inclusif et
participation
(SCT)
10 engagement public ou
sessions de sensibilisation organisées dans
partenariat avec la communauté
organisations représentant
communautés en quête d'égalité
Avril 2020
Au moins les meilleures pratiques 4 testées dans le cadre de
événements en personne, par exemple, utilisation de
sites alternatifs, équipements d’événement tels que
comme garde d'enfants et transport, et
structure de l'événement
Rapport sur les pratiques d'engagement inclusif
et conseils pour le gouvernement
départements publiés
août 2020
8.2 Promouvoir le développement de
aptitudes et compétences
nécessaire pour concevoir, faciliter,
et soutenir ouvert et inclusif
dialogue en politique
développement, avec soutien
matériaux et renforcement des capacités
d'activités
(EFPC / SCT)
Compétences pour soutenir ouvert et
le dialogue inclusif fait partie d'une politique
cadre de compétences pour le public
à intermédiaire
Mars 2019
Des activités de renforcement des capacités sont développées
et offert aux fonctionnaires
septembre 2019
Études de cas de dialogue ouvert et inclusif
et les documents à l'appui sont publiés
et partagé avec le public
septembre 2019
8.3 Implement Gender-Based
Analysis Plus (GBA +) en public
engagement et consultations
Un guide pour intégrer l'ACS + en public
consultations et engagement a été
décembre 2018

différences socioculturelles (genre). Nous avons tous de multiples facteurs d'identité qui s'entrecroisent pour nous faire qui nous sommes
L’ACS + tient également compte de nombreux autres facteurs identitaires, tels que la race, l’appartenance ethnique, la religion, l’âge et les déficiences mentales ou physiques.
39
Qu'allons nous faire? Comment saurons-nous que nous avons réussi? Quel est notre
date limite?
(CFC) développé et mis en œuvre dans le cadre de
le guide de l'engagement du public
8.4 Engager les Canadiens sur
l'égalité des sexes en organisant une
table ronde nationale sur l'ACS +,
mener une conversation nationale
sur l'égalité des sexes avec les jeunes
Canadiens et développer un
stratégie qui engage les hommes et
les garçons comme partenaires dans l'avancement
l'égalité des sexes
(SWC)
Séances d'engagement en personne ou en ligne
tenue:
• Table ronde: ciblant environ
Intervenants 250 atteints en personne
• Engagement des hommes et des garçons: cibler
environ organisations 90
engagé dans le développement d'un
stratégie
2020 juin
Les séances d'engagement comprennent
participation des jeunes, des autochtones
les gens, les fonctionnaires de différents niveaux de
gouvernement, universitaires, société civile
représentants et industrie
représentants
Informations discutées pendant
les séances d'engagement sont partagées en public
rapports (par exemple, Ce que nous avons entendu
Rapports, plateforme de site Web)
8.5 Support initiatives qui
renforcer la capacité et
la viabilité à long terme de
organisations de femmes
(SWC)
Capacités de soutien (par exemple,
ressources, outils, plans stratégiques,
plans de durabilité) sont générés par
projets financés
2020 juin
8.6 Augmenter l’accès aux informations pertinentes
et le genre en temps opportun et
données d'inclusion
(StatCan / SWC)
Plus que les indicateurs 50 sont libérés à
améliorer l'accès aux données ventilées par sexe et
données de genre pour appuyer l'analyse GBA +
2019 juin
Des stratégies de données sont développées, y compris
concepts et normes, pour combler les lacunes
en ce qui concerne les préoccupations de LGBTQ2
communautés
Octobre 2019
Une violence basée sur le genre (GBV)
centre de connaissances est établi pour servir
Automne 2018
40
Qu'allons nous faire? Comment saurons-nous que nous avons réussi? Quel est notre
date limite?
comme plaque tournante pour coordonner les initiatives fédérales
dans la Stratégie canadienne de prévention et de
Lutte contre la violence sexiste, soutien
la collecte de données et la recherche, et
diffuser et mobiliser les activités liées à la violence sexiste
connaissances et preuves
Rapports annuels aux Canadiens sur la violence basée sur le genre
Les résultats de la stratégie sont publiés
2020 juin
Données et recherches dans les domaines prioritaires
liés à la violence sexiste sont
libéré
2020 juin
8.7 Mettez les gens avec vécu
expériences de la
conséquences de la politique publique,
y compris les membres de
communautés vulnérables telles
en tant que personnes sans abri
ou dans la pauvreté, au centre de
Politique du gouvernement du Canada
processus de conception
(EDSC)
Un avocat fédéral du logement et national
Conseil du logement sont nommés et sont
commence à consulter et à collaborer avec
les parties prenantes, y compris les personnes vivant
expérience du besoin de logement et
sans-abri
août 2020
Un conseil national indépendant
Le Conseil sur la pauvreté est créé pour
conseiller le ministre de la Famille,
Les enfants et le développement social. le
Le Conseil représentera le Canada
la diversité en termes de genre, d'ethnie,
régions, les peuples autochtones et les
langues, et incluent les membres avec
expérience vécue de la pauvreté
décembre 2019
8.8 Conduit l'ACS + pour tous
engagements au Canada
quatrième plan d'action national sur
Gouvernement ouvert
(SCT)
Un examen par les pairs féministe et inclusif de
Les engagements du plan d’action national ont
été menée
août 2018
Examen du plan d'action national en matière d'ACS +
les engagements sont terminés
Octobre 2018

Résumé du statut à mi-parcours de l'IRM

8. Dialogue féministe et inclusif

Le gouvernement du Canada appuiera une plus grande inclusion et diversité dans son engagement public. Nous appliquerons une optique intersectionnelle aux activités de gouvernement ouvert et travaillerons pour garantir que les voix et les expériences des communautés marginalisées et sous-représentées sont représentées, prises en compte et incluses. En particulier, nous allons :

  • tester des moyens de rendre les processus d'engagement et de consultation du gouvernement plus ouverts à tous
  • mettre en œuvre l'analyse comparative entre les sexes plus (ACS+) dans les engagements et les consultations publics
  • renforcer les capacités des représentants du gouvernement à concevoir, faciliter et soutenir un dialogue plus ouvert et inclusif
  • mobiliser les Canadiens sur l'égalité des sexes
  • soutenir les initiatives qui renforcent la capacité et la viabilité à long terme des organisations de femmes
  • accroître l'accès aux données sur le genre et l'inclusion
  • placer les personnes ayant vécu des expériences des conséquences des politiques publiques, y compris les membres des communautés vulnérables comme les personnes sans abri ou en situation de pauvreté, au centre des processus de conception des politiques du gouvernement du Canada
  • veiller à ce que notre propre plan d'action national pour un gouvernement ouvert soit aussi inclusif que possible en effectuant une analyse rigoureuse des impacts sexospécifiques de tous les engagements

Milestones

8.1 Tester les meilleures pratiques pour un dialogue et un engagement inclusifs (Secrétariat du Conseil du Trésor du Canada)

8.2 Promouvoir le développement des aptitudes et des compétences requises pour concevoir, faciliter et soutenir un dialogue ouvert et inclusif dans l'élaboration des politiques, avec du matériel d'appui et des activités de renforcement des capacités (École de la fonction publique du Canada / Secrétariat du Conseil du Trésor du Canada)

8.3 Mettre en œuvre l'Analyse comparative entre les sexes plus (ACS+) dans l'engagement et les consultations publiques (Condition féminine Canada)

8.4 Faire participer les Canadiens à l'égalité des genres en organisant une table ronde nationale sur l'ACS+, en menant une conversation nationale sur l'égalité des genres avec les jeunes Canadiens et en élaborant une stratégie qui engage les hommes et les garçons en tant que partenaires dans la promotion de l'égalité des genres (Condition féminine Canada)

8.5 Soutenir les initiatives qui renforcent la capacité et la viabilité à long terme des organisations de femmes (Condition féminine Canada)

8.6 Accroître l'accès à des données pertinentes et opportunes sur le genre et l'inclusion (Statistique Canada / Condition féminine Canada)

8.7 Placer les personnes ayant des expériences vécues des conséquences des politiques publiques, y compris les membres des communautés vulnérables comme les personnes sans abri ou en situation de pauvreté, au centre des processus de conception des politiques du gouvernement du Canada (Emploi et Développement social Canada)

8.8 Mener une ACS+ pour tous les engagements du Plan d'action national 2018-2020 du Canada pour un gouvernement ouvert (Secrétariat du Conseil du Trésor du Canada)

Pour plus de détails sur le texte de l'engagement, les jalons, les critères de réussite auto-identifiés et les dates d'achèvement estimées, voir, https://open.canada.ca/en/content/canadas-2018-2020-national-action-plan-open-government#toc3-4

Date de début: août 2019

Date de fin : varie en fonction du jalon

Aperçu de l'engagement

Vérifiabilité

Pertinence de la valeur OGP (telle que rédigée)

Impact potentiel

Aboutissement

At-il ouvert le gouvernement?

Pas assez spécifique pour être vérifiable

Suffisamment spécifique pour être vérifiable

Accès à l'information

Participation civique

Responsabilité publique

Technologie et innovation pour la transparence et la responsabilité

Aucun

Mineurs

Modérés

transformatrice

Pas démarré

limité

Substantiel

Complété

Aggravé

N'a pas changé

Marginal

Majeurs

Exceptionnel

1. Global

Évalué à la fin du cycle du plan d'action.

Évalué à la fin du cycle du plan d'action.

Contexte et objectifs

Les opinions exprimées lors des discussions avec la société civile et les parties prenantes gouvernementales suggèrent que la promotion d'un dialogue féministe et inclusif est considérée comme l'un des trois domaines de réforme les plus importants proposés dans le plan d'action actuel. En commentant l'inclusion de cet engagement dans le plan d'action, Pamela Robinson, doyenne associée et professeure agrégée à l'École de planification urbaine et régionale de l'Université Ryerson et membre de la société civile de la MSF a résumé la justification comme suit :

Si nous ne regardons pas les barrières systémiques ; si nous ne sondons pas les obstacles structurels à l'ouverture, il ne sert à rien de parler de gouvernement ouvert. Nous [les MSF] avions pour objectif de signaler des problèmes d'exclusion que d'autres n'ont pas le privilège d'articuler

Cet engagement découle de l'Engagement 20 du troisième plan d'action du Canada qui visait à « favoriser une participation accrue des citoyens grâce à une collaboration et une co-création accrues avec le public et les intervenants au sein et entre les initiatives gouvernementales. » Conformément à l'appel de l'OGP aux membres à «renforcer la participation des femmes et l'égalité des sexes, " le problème auquel l'Engagement 8 cherche à s'attaquer est la sous-représentation des groupes en quête d'équité dans les activités d'engagement public du gouvernement fédéral canadien. La stratégie proposée pour améliorer les niveaux d'inclusion et de diversité dans la prise de décision gouvernementale implique d'entreprendre un certain nombre de mesures visant à garantir que les voix et les expériences des communautés en quête d'équité sont représentées, entendues et prises en compte.

Au cœur de cette entreprise se trouve l'outil d'analyse comparative entre les sexes plus (ACS+) qui est utilisé pour « évaluer comment divers groupes de femmes, d'hommes et de personnes non binaires peuvent expérimenter des politiques, des programmes et des initiatives. » Le Canada s'est engagé à appliquer l'ACS à la quatrième Conférence mondiale des Nations Unies sur les femmes en 1995 lorsqu'il a adopté la Déclaration et le Programme d'action de Beijing et s'est par la suite engagé à mener l'ACS pour les futures lois, politiques et programmes. Cependant, ce n'est qu'en 2015, lorsque le gouvernement libéral alors nouvellement élu est arrivé au pouvoir, qu'un programme politique féministe stimulant l'application de l'ACS+ pour traiter les problèmes d'équité entre les sexes de longue date a été priorisé. Le rapport 2015 de la vérificatrice générale du Canada « Mise en œuvre de l'analyse comparative entre les sexes » a mené à l'élaboration d'un plan d'action pour les années 2016-2020, élaboré en collaboration avec Condition féminine Canada, le Bureau du Conseil privé et le Secrétariat du Conseil du Trésor, pour combler les écarts entre les sexes . De plus, la coprésidence du gouvernement canadien du PGO lui a donné l'occasion de faire progresser la priorité qu'il accorde à la promotion de l'équité entre les sexes à l'échelle nationale et internationale.

L'engagement 8 est clairement conforme aux principes énoncés dans l'OGP Déclaration du gouvernement ouvert, et sa mise en œuvre peut raisonnablement contribuer à soutenir les efforts continus visant à promouvoir une plus grande inclusion et diversité dans les engagements internes et publics du gouvernement fédéral. L'engagement s'aligne sur les valeurs de l'OGP d'accès à l'information et de participation civique. Cependant, la mesure dans laquelle les jalons, tels qu'ils sont écrits, s'alignent sur les valeurs OGP est mitigée. Les jalons 8.1, 8.3 et 8.7 constituent des réformes visant à améliorer l'environnement opérationnel au sein duquel la participation aux espaces civiques a lieu. La réforme ici ne vise pas tant à accroître la transparence ou à accroître la participation des organisations de la société civile, mais plutôt à inclure de manière significative les groupes « atypiques » dans la prise de décision gouvernementale et la prestation de services. Ces jalons sont pertinents pour la valeur OGP de la participation civique. En mettant l'accent sur l'amélioration de l'accessibilité aux données liées au genre et à l'inclusion, le jalon 8.6 s'aligne sur la valeur OGP de l'accès à l'information. Les jalons 8.2, 8.4, 8.5 et 8.8 sont tous des entreprises louables, mais il n'est pas clair comment elles, telles qu'elles sont écrites, s'alignent sur l'une des quatre valeurs OGP telles que définies dans le Manuel de procédures IRM.

Les jalons 8.1, 8.3, 8.4, 8.6, 8.7 et 8.8 sont uniformément vérifiables ; soit l'action proposée a lieu, soit elle n'a pas lieu. Cependant, les indicateurs de succès spécifiés pour chacun d'entre eux n'offrent aucun moyen de mesurer si et/ou dans quelle mesure les activités proposées favorisent une plus grande inclusion et diversité dans les processus d'engagement du public du GC. La vérifiabilité des étapes 8.2 et 8.5 nécessite d'exercer un certain degré d'interprétation en ce qui concerne la mesure, notamment parce que, dans chaque cas, l'action proposée est très similaire à l'indicateur de succès proposé. En l'absence de repères et d'indicateurs pour mesurer dans quelle mesure l'achèvement des jalons contribue à combler les lacunes clés pour divers groupes de femmes, d'hommes et de personnes non binaires, les résultats de ces initiatives resteront flous.

Malgré ces limites de spécificité, l'engagement 8 marque une étape proactive importante pour s'attaquer à un ensemble ciblé d'obstacles systémiques qui ont un impact négatif sur la participation des communautés marginalisées et sous-représentées aux activités d'engagement public et de prise de décision du gouvernement fédéral canadien. S'il est pleinement mis en œuvre, il pourrait être considéré comme un grand pas en avant vers l'inclusion et l'amélioration de la participation des communautés en quête d'équité.

Prochaines étapes

Faire en sorte que les pays membres prennent des mesures concrètes sur les actions de genre et des processus de co-création plus inclusifs est une priorité OGP. Dans son rôle de coprésident du comité directeur du PGO, le GC a été à l'avant-garde de cet effort. L'engagement 8 marque une étape importante dans la lutte contre les préjugés structurels auxquels sont confrontés les femmes et les autres groupes en quête d'équité. Ce point de vue est exprimé avec justesse et concision dans un tweet d'un participant au Sommet mondial OGP 2019 à Ottawa qui a écrit :

aveugle au genre #opengov les processus ne sont pas neutres en matière de genre... un gouvernement ouvert sans distinction de genre privilégie les hommes. Nous devons corriger cela pour un véritable impact sur le gouvernement ouvert #BreaktheRoles

Fort de ce constat, les recommandations du chercheur de l'IRM sont doubles :

  • tel qu'il est rédigé, l'engagement 8 définit une large ligne d'action qui manque de précision et prend apparemment pour acquis que la mise en œuvre des activités et des livrables proposés nécessairement contribuer à améliorer la participation et l'engagement des communautés en quête d'équité. Pour aller de l'avant, il est crucial de spécifier des repères et des mesures pour déterminer si, et dans quelle mesure, les réformes centrées sur l'inclusion favorisent les résultats escomptés, étant donné le besoin continu d'informations sur ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas.
  • que l'élaboration des futurs engagements du plan d'action axé sur l'inclusion implique de travailler directement avec les communautés en quête d'équité pour identifier les questions les plus pertinentes et les plus urgentes à prendre en considération. On peut imaginer que pour certains, cela pourrait impliquer des actions telles que l'augmentation de la transparence liée aux salaires comme moyen de réduire les écarts de rémunération basés sur le sexe, tandis que pour d'autres, cela pourrait impliquer, par exemple, l'augmentation de la transparence des informations liées à la santé - restrictions associées à la vie privée et à la confidentialité – pour identifier les biais dans la prestation de services de santé aux personnes LGBTQ2.
Gouvernement du Canada. Troisième plan biennal à la Open Government Partnership (2016). http://www.opengovpartnership.org/sites/default/files/Canada_AP3.pdf
Pradhan, Sanjay (4 mars 2019). Pourquoi le genre, pourquoi maintenant. Open Government Partnership. https://www.opengovpartnership.org/stories/why-gender-why-now. Voir aussi, Actions pour un monde plus inclusif Open Government Partnership https://www.opengovpartnership.org/actions-more-inclusive-open-government-partnership
Gouvernement du Canada. Qu'est-ce que l'ACS+. Condition féminine Canada. https://cfc-swc.gc.ca/gba-acs/index-en.html. Voir aussi, Gouvernement du Canada. Introduction à l'ACS+. Condition féminine Canada. https://cfc-swc.gc.ca/gba-acs/course-cours/eng/mod00/mod00_01_01.html; Gouvernement du Canada. Approche du gouvernement du Canada. Condition féminine Canada. https://cfc-swc.gc.ca/gba-acs/approach-approche-en.html
Déclaration et Programme d'action de Beijing, Objectif stratégique G.2.; H. Mécanismes institutionnels de promotion de la femme, page 84, https://www.un.org/en/events/pastevents/pdfs/Beijing_Declaration_and_Platform_for_Action.pdf
Condition féminine Canada, Bureau du Conseil privé et Plan d'action du Secrétariat du Conseil du Trésor du Canada (2016-2020), Audit de l'analyse comparative entre les sexes, automne 2015 Rapport du vérificateur général du Canada : https://cfc-swc.gc.ca/gba-acs/plan-action-2016-en.PDF
Voir, Gouvernement du Canada. Plan d'action sur l'analyse comparative entre les sexes (2016-2020). Condition féminine Canada. https://cfc-swc.gc.ca/gba-acs/plan-action-2016-en.html
Pradhan, Sanjay (2019 mars 4). Pourquoi le genre, pourquoi maintenant ? https://www.opengovpartnership.org/stories/why-gender-why-now/. Voir aussi, The Feminist Open Government Initiative, https://www.opengovpartnership.org/the-feminist-open-government-initiative/; Faire progresser la stratégie de genre d'OGP (2018, 27 février) https://www.opengovpartnership.org/stories/advancing-ogps-gender-strategy/.
Voir Neuman, Laura et Clancy, Katie (éd.) (2019). Gouvernement ouvert féministe : Relever les défis de l'équité entre les sexes dans les processus de co-création de gouvernement ouvert. Ottawa : Centre de recherches pour le développement international. https://fogo.od4d.net/
Faisant écho aux points de vue reflétés dans ce tweet, il convient de noter que les mesures actuelles de l'IRM sont inadéquates pour évaluer à la fois la sensibilité au genre des plans d'action nationaux et les avancées/régressions du gouvernement ouvert féministe. Plus précisément, les indicateurs d'évaluation du MII sont orientés vers les extrants et les résultats des activités de co-création. Ils ne sont pas bien adaptés pour reconnaître les facilitateurs de la co-création, et que les femmes participent différemment des hommes. Cette question mérite une plus grande attention de peur que les paramètres existants n'aient finalement pour effet négatif d'atténuer les progrès en matière d'inclusion et de diversité dans les plans d'action nationaux

Engagements

Open Government Partnership