Skip Navigation
Luxembourg

Information on National Actions on Climate Change (LU0004)

Overview

At-a-Glance

Action Plan: Luxembourg Action Plan 2019-2021

Action Plan Cycle: 2019

Status: Active

Institutions

Lead Institution: Ministère de l'Environnement, du Climat et du Développement durable

Support Institution(s): Ministère des Affaires Etrangères et européennes: M. Luc Dockendorf, Conseiller pour les droits humains, les organisations internationales et les questions de politique cyber ; luc.dockendorf@mae.etat.lu - Conseil supérieur pour un développement durable (https://csdd.public.lu/fr.html) Association Luxembourgeoise pour les Nations Unies (ALNU), 3 route d’Arlon L-8009 Strassen tel : 621 252180, mail : alnu@pt.lu, site Internet : alnu@pt.lu M. André Rollinger (andre.rollinger@pt.lu; tel: 621252180), Mme Rahsan Celik (rahsancelik@hotmail.de) - Autres associations, groupes de contact ou groupes de travail en relation avec ce domaine

Policy Areas

E-Government, Environment and Climate, Public Participation, Public Service Delivery, Sustainable Development Goals

IRM Review

IRM Report: Pending IRM Review

Starred: Pending IRM Review

Early Results: Pending IRM Review

Design i

Verifiable: Pending IRM Review

Relevant to OGP Values: Pending IRM Review

Potential Impact: Pending IRM Review

Implementation i

Completion: Pending IRM Review

Description

Quel est le problème public en réponse auquel l’engagement est pris ?
La crise climatique nous concerne tous. D’après l’Organisation météorologique mondiale, l’augmentation de la température moyenne a déjà atteint 1,1 degrés en 2016 et le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat estime qu’une action immédiate et conséquente est requise pour limiter le réchauffement à 1,5 degrés. Les effets du changement climatique sur l’environnement et sur la vie des générations futures de l’humanité risquent d’être dévastateurs. A cela s’ajoute un sentiment d’impuissance et de frustration devant la lenteur de l’action politique, surtout parmi les jeunes, mais également de la part de citoyens de toutes les tranches d’âge.
-Le Luxembourg a ratifié la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC) et l’Accord de Paris sur le climat de 2015, lequel vise à contenir l’élévation de la température moyenne de la planète nettement en-dessous de 2°C par rapport aux niveaux préindustriels, tout en poursuivant les efforts pour la limiter à 1,5°C. Dans ce cadre, un plan d’action national pour la réduction des émissions de gaz à effet de serre couvrant la période 2013-2020 avait été établi par le MDDI. D’après ce plan d’action, les émissions de gaz à effet de serre du Luxembourg en dehors des secteurs couverts par le système communautaire d’échange de quotas d’émission devraient diminuer de 9,5 millions de tonnes de CO2-équivalent en 2013 à 8,1 millions de tonnes en 2020, dans la mesure du possible à l’intérieur du pays. Le recours à des mécanismes flexibles de compensation à l’étranger tels que les projets CDM et JI devrait être moins significatif. Pour la période suivante (2021-2030), un plan national intégré en matière d’énergie et de climat, dont un projet a été présenté en février 2019, est actuellement en cours d’élaboration et fera l’objet d’une consultation publique avant son adoption finale fin 2019.
-Le suivi de la convention de la CCNUCC et la préparation de l’implémentation de l’accord de Paris de 2015 ont une grande importance. La 7e communication nationale du Luxembourg a été établie au début de 2018 et remise à la CCNUCC.
-Etant donné qu’il existe à la fois une grande demande d’accès à l’information dans la société civile et eu égard à l’importance cruciale de la lutte contre le changement climatique pour l’humanité, les citoyens, les résidents, et les organisations de la société civile doivent pouvoir s’informer et s’impliquer d’une manière plus concrète et circonstanciée concernant les avancements antérieurs et futurs pour les différentes mesures pour endiguer la crise climatique.

Quel est l’engagement?
Accessibilité du public et de la société civile à des documents pertinents en rapport avec un suivi périodique et détaillé sur l’ensemble des mesures adoptées dans les plans d’action nationaux ;
-Revue de l’impact et des implications de l’Accord de Paris en 2015 au sujet de la protection du climat pour la période 2021-2030 ;
-Analyse et suivi des mesures prises au sujet du climat par rapport aux plans d’action nationaux et aux conventions et missions des Nations Unies, y compris au niveau de la société civile dans une optique de privilégier les mesures à l’intérieur du pays par rapport aux mesures de compensation à l’étranger ;
-Discussion élargie sur la montée en puissance du changement climatique dès à présent et sur l’ensemble des émissions de gaz à effet de serre: de la production au recyclage des produits les plus courants, montée en puissance des émissions causées par le transport aérien et la société numérique, l’énergie électrique en provenance de l’étranger non comptabilisée dans les quotas relatifs à la convention de Kyoto, etc.) ;
-Participation effective et inclusive de la société civile : continuation et approfondissement du dialogue ouvert et constructif lancé par le MECDD sur la mise en oeuvre effective de l’ensemble des mesures y compris les résultats dans les plans d’action nationaux et autres programmes; échanges de vues sur l’évolution future

Comment est-ce que l’engagement contribuera à résoudre le problème public ?
-Un dialogue élargi, ouvert et constructif avec la société civile (sous la forme d’un groupe ou de réunions de travail ou d’échanges de vues) devra permettre à celle-ci d’assurer une participation plus active sur la base de prises de position et de remarques en vue d’une mise en oeuvre effective et transparente de l’ensemble des mesures au cours de la période 2019-2021 du présent PAN.
-Les réflexions issues d’un tel dialogue pourraient être intégrées d’une certaine manière dans la mise au point du prochain rapport biannuel pour le CCNUCC en 2020.

Pourquoi est-ce que cet engagement est pertinent en matière des valeurs du PGO ?
-Les plans d’action nationaux sur la protection du climat se rapportent aux engagements du Luxembourg par rapport à un des grands thèmes cruciaux des Nations Unies en relation avec l’avenir de la planète. La mise en place d’un engagement sur ce thème dans le cadre du PGO permettrait d’assurer le droit et l’accessibilité à l’information d’une manière transparente ainsi qu’une participation plus effective de la part de la société civile.
-Le partage d´informations élargi et la communication plus active contribueront à une amélioration de la prise de conscience publique/civile quant au sujet du changement climatique : ces mesures doivent faire comprendre que la lutte contre la crise climatique est l’affaire de toute la société.

Informations supplémentaires
-Il existe différents liens pour cet engagement:
-Le plan national sur le changement climatique 2013-2020
-Le plan national intégré en matière d’énergie et de climat (2021-2030)
-L’accord de Paris de 2015 sur le changement climatique
-L’objectif de développement durable no 13 de l’agenda 2016-2030 pour un développement durable: prendre d’urgence des mesures pour lutter contre les changements climatiques et leurs répercussions
-L’objectif no 12 de cet agenda sur une consommation et une production durables, qui a un lien avec l’objectif 13
-L’objectif no 16 de l’agenda 2016-2030 pour un développement durable: Promouvoir l’avènement de sociétés pacifiques et ouvertes à tous aux fins du développement durable, assurer l’accès de tous à la justice et mettre en place, à tous les niveaux, des institutions efficaces, responsables et ouvertes à tous
-Budget de l’engagement
-Liens avec d’autres programmes étatiques
-Liens avec le Plan national pour le développement ou d’autres plans sectoriels
-Liens avec d’autres plans d’action nationaux pertinents, comme une Stratégie nationale de lutte contre la corruption


Do NOT follow this link or you will be banned from the site!