Skip Navigation
Luxembourg

Platform for Protecting Human Rights Defenders (LU0006)

Overview

At-a-Glance

Action Plan: Luxembourg Action Plan 2019-2021

Action Plan Cycle: 2019

Status: Active

Institutions

Lead Institution: Ministère des Affaires étrangères et européennes Direction des Affaires politiques

Support Institution(s): Comité interministériel des droits de l’homme (CIDH) Ambassadeur Marc Bichler, Président du CIDH Equipe droits de l’homme, Direction des Affaires politiques, MAEE Direction de la Coopération au développement et de l’Action humanitaire, MAEE Direction de l’Immigration, MAEE Direction des affaires consulaires et des relations culturelles internationales, MAEE Réseau diplomatique Ministère de l’Egalité entre les femmes et les hommes Ministère de l’Intérieur (contact avec les communes) Plateforme nationale des ONG pour les défenseurs des droits humains Communes à identifier pour l’hébergement de DDH ProtectDefenders.eu et autres organisations et réseaux à identifier (p.ex. Shelter Cities, Human Rights Cities, Front Line Defenders, Amnesty International, Human Rights Watch, FIDH, etc.) ; Bureau du Haut-Commissaire aux droits de l’homme des Nations Unies (OHCHR) Mandataires des procédures spéciales du CDH, notamment Rapporteur spécial sur la situation des défenseurs des droits humains ;

Policy Areas

Capacity Building, Civic Space, Defending Journalists and Activists, E-Government, Gender, Human Rights, Marginalized Communities, Public Participation

IRM Review

IRM Report: Pending IRM Review

Starred: Pending IRM Review

Early Results: Pending IRM Review

Design i

Verifiable: Pending IRM Review

Relevant to OGP Values: Pending IRM Review

Potential Impact: Pending IRM Review

Implementation i

Completion: Pending IRM Review

Description

Quel est le problème public en réponse auquel l’engagement est pris ?
-Au niveau mondial, des défenseur·e·s des droits humains et des personnes qui contestent de manière pacifique les abus de pouvoir et la corruption, sont intimidés, attaqués et criminalisés. Cette tendance va de pair avec une montée de tendances autoritaires dans la politique de nombreux pays.
-Les instruments pour défendre les droits civils et politiques, mais également économiques, sociaux et culturels, sont nombreux, mais fragmentés et également sous pression.
-Les défenseures des droits, de même que les femmes journalistes, sont ciblées de manière particulièrement violente, que ce soit dans la vie de tous les jours ou en ligne.
-Au niveau national, la société civile organisée affiche une sensibilité importante pour la question et est demanderesse pour des possibilités de participation plus importantes en matière de protection des DDH.

Quel est l’engagement ?
-Mise en place d’une procédure d’accueil de défenseur·e·s des droits pour des périodes de repos de 6 à 12 mois, notamment via la plateforme ProtectDefenders.eu ;
-Appui aux activités du Rapporteur spécial du Conseil des droits de l’homme (CDH) sur la situation des défenseurs des droits humains et aux autres activités et mandats appuyant la société civile du dispositif onusien et d’autres enceintes multilatérales ;
-Coopération pour le renforcement des capacités des réseaux et organisations de défense des droits humains dans les pays en développement, notamment via la Coopération au développement luxembourgeoise et en donnant une attention particulière à la dimension du genre et à la protection des droits des femmes et des filles ;
-Appui à et consultations avec la plateforme nationale de la société civile pour l’appui aux défenseur·e·s des droits humains et information et sensibilisation publique sur la question.

Comment est-ce que l’engagement contribuera à résoudre le problème public ?
-L’engagement mettra les ressources et l’autorité du Ministère des Affaires étrangères et européennes, ainsi que de son réseau de contacts national et international, au service d’une protection active de celles et ceux qui défendent de manière pacifique les droits d’autrui, en vertu de l’Article premier de la Déclaration sur les défenseur·e·s des droits humains des Nations Unies qui souligne que « Chacun a le droit, individuellement ou en association avec d'autres, de promouvoir la protection et la réalisation des droits de l'homme et des libertés fondamentales aux niveaux national et international. »
-En même temps, un dialogue plus structuré avec la société civile au niveau national intéressée par la question permet de répondre à une demande pour une collaboration plus active entre acteurs étatiques et non-étatiques ; l’implication à terme d’acteurs communaux permettra de sensibiliser la population plus large à la situation des DDH.

Pourquoi est-ce que cet engagement est pertinent en matière des valeurs du PGO ?
-Les restrictions de l’espace civique, de tous les droits humains et les attaques contre la démocratie menacent toutes les valeurs et tous les objectifs du Partenariat pour un Gouvernement ouvert.
-Une reprise en mains de l’initiative pour résister aux efforts d’affaiblissement des droits humains, de la démocratie et de l’état de droit au niveau international est de ce fait indispensable pour garantir le succès du PGO à long terme.

Informations supplémentaires
Lien avec la formulation d’une stratégie générale en matière de politique étrangère.


Do NOT follow this link or you will be banned from the site!