Ignorer la navigation

Rapport de conception de la Norvège 2019-2021

Le quatrième plan d'action de la Norvège se concentre sur l'ouverture de l'administration publique, les données ouvertes et la lutte contre la corruption. Notamment, le plan d'action poursuit l'engagement d'établir un registre public des bénéficiaires effectifs ultimes des entreprises norvégiennes. Dans les futurs plans d'action, la Norvège pourrait œuvrer pour une plus grande transparence du lobbying et améliorer la conception des engagements en incluant des jalons avec des résultats mesurables et des produits clairs.

Tableau 1. En un coup d'oeil
Participant depuis: 2011
Plan d'action à l'examen: quatrième
Type de rapport: Design
Nombre d'engagements: 8
Développement du plan d'action
Existe-t-il un forum multipartite: Non
Niveau d'influence du public: consulter
Agi contrairement au processus OGP: Oui
Conception du plan d'action
Engagements relatifs aux valeurs OGP: 7 (88%)
Engagements transformatifs: 1 (13%)
Engagements potentiellement suivis: 1
Engagements

La Open Government Partnership (OGP) est un partenariat mondial qui rassemble des réformateurs gouvernementaux et des dirigeants de la société civile pour créer des plans d'action qui rendent les gouvernements plus inclusifs, plus réactifs et plus responsables. Le mécanisme de rapport indépendant (IRM) surveille tous les plans d'action pour s'assurer que les gouvernements respectent leurs engagements. La Norvège a rejoint l'OGP en 2011. Depuis, la Norvège a mis en œuvre trois plans d'action. Ce rapport évalue la conception du quatrième plan d'action de la Norvège.

Vue d'ensemble du plan d'action

La Norvège continue de figurer parmi les meilleurs pays du monde en matière de mesures de la bonne gouvernance, de la transparence et de la lutte contre la corruption. Le quatrième plan d'action poursuit certaines priorités des plans précédents, telles que l'amélioration de l'ouverture de l'administration publique et la transparence des bénéficiaires effectifs. Le plan d'action se concentre également sur l'amélioration de l'accès aux données sur la statistique des revenus énergétiques et les données culturelles, ainsi que sur la numérisation complète du système de marchés publics norvégien.

Le processus de co-création du quatrième plan d'action de la Norvège a principalement impliqué une réunion de consultation en personne en juin 2018, au cours de laquelle les parties prenantes ont pu discuter de sujets potentiels à inclure. Alors que le processus a vu des niveaux plus élevés d'engagement de la société civile par rapport au plan précédent, le gouvernement a fourni des commentaires limités aux parties prenantes sur la façon dont les propositions ont été intégrées dans le plan d'action. Suite à la soumission du quatrième plan d'action, le ministère des Collectivités locales et de la Modernisation (KMD) a formé un nouveau Conseil OGP pour aider à faciliter l'implication de la société civile pendant la mise en œuvre.

Si plusieurs engagements du quatrième plan d'action portent sur des sujets pertinents en Norvège, beaucoup manquent de jalons avec des résultats mesurables et des produits clairs. Cela rend difficile la détermination du niveau d'ambition du plan d'action ou des changements envisagés qui résulteront des engagements. Notamment, le plan d'action poursuit un engagement du troisième plan (2016-2018) sur l'établissement d'un registre accessible au public des bénéficiaires effectifs ultimes des entreprises en Norvège.

Tableau 2. Engagements remarquables

Description de l'engagement Aller de l'avant Statut à la fin du cycle de mise en œuvre
Engagement 8: Établir un registre accessible au public des bénéficiaires effectifs ultimes des sociétés enregistrées en Norvège Une fois le registre des bénéficiaires effectifs ultime en place, le MII recommande de s'assurer que les données sont publiées en format ouvert, en utilisant la norme sur les données sur la propriété effective. L'IRM recommande également d'introduire des mécanismes pour vérifier l'exactitude des informations présentées sur le registre. Remarque: ceci sera évalué à la fin du cycle du plan d'action.

Recommandations

Les recommandations de l'IRM visent à éclairer l'élaboration du prochain plan d'action et à guider la mise en œuvre du plan d'action actuel. Veuillez consulter la Section V: Recommandations générales pour plus de détails sur chacune des recommandations ci-dessous.

Tableau 3. Cinq recommandations clés IRM

Offrir aux parties prenantes des opportunités supplémentaires de discuter et de définir conjointement l'échelle et la portée des projets d'engagements. Publiez le raisonnement sur la manière dont les propositions et les commentaires ont été pris en compte.
Envisager d'officialiser les réunions du Conseil de l'OGP afin de superviser l'engagement des parties prenantes dans le processus de l'OGP, y compris pendant la co-création.
Améliorer la conception des engagements en incluant des jalons avec des résultats mesurables et des extrants clairs.
Prenez les premières mesures pour établir un registre ouvert sur le lobbying.
Continuer d'étendre les obligations d'archivage pour les autorités publiques et les municipalités au niveau de l'État.

Télécharger

Pas encore de commentaires

Laissez un commentaire

Votre adresse email n'apparaîtra pas. Les champs obligatoires sont marqués *

Open Government Partnership