Ignorer la navigation

Rapport sur les résultats de la transition de l'Albanie 2018-2020

La Open Government Partnership est un partenariat mondial qui rassemble des réformateurs gouvernementaux et des dirigeants de la société civile pour créer des plans d'action qui rendent les gouvernements plus inclusifs, réactifs et responsables. Plan d'action les engagements peuvent s'appuyer sur les efforts existants, identifier de nouvelles étapes pour mener à bien les réformes en cours ou initier un domaine entièrement nouveau. OGP Mécanisme de rapport indépendant (IRM) surveille tous les plans d'action pour s'assurer que les gouvernements respectent leurs engagements. La société civile et les dirigeants gouvernementaux utilisent les évaluations pour réfléchir à leurs progrès et déterminer si les efforts ont eu un impact sur la vie des gens.

L'IRM s'est associée à Walter Leiva pour réaliser cette évaluation. L'IRM vise à éclairer le dialogue en cours autour de l'élaboration et de la mise en œuvre des engagements futurs. Pour une description complète de la méthodologie de l'IRM, veuillez visiter https://www.opengovpartnership.org/about/independent-reporting-mechanism.

Ce rapport couvre la mise en œuvre du quatrième plan d'action de l'Albanie pour 2018-2020. En 2021, l'IRM mettra en œuvre une nouvelle approche de son processus de recherche et du périmètre de son reporting sur les plans d'action, validée par l'IRM Refresh. L'IRM a ajusté ses rapports de mise en œuvre pour les plans d'action 2018-2020 pour s'adapter au processus de transition vers les nouveaux produits IRM et permettre à l'IRM d'ajuster son flux de travail à la lumière des effets de la pandémie de COVID-19 sur les processus des pays OGP.

Mise en œuvre du plan d'action

Le rapport sur les résultats transitoires du MII évalue l'état des engagements du plan d'action et les résultats de leur mise en œuvre à la fin du cycle du plan d'action. Ce rapport ne revient pas sur les évaluations pour «Vérifiabilité», « Pertinence» ou « impact potentiel ». Le MII évalue ces trois indicateurs dans les rapports de conception du MII. Pour plus de détails sur chaque indicateur, veuillez consulter l'annexe I du présent rapport.

Faits saillants généraux et résultats

Le quatrième plan d'action de l'Albanie comprenait quatre engagements. Selon le MII, l'Engagement 2 sur la modernisation des services publics, ainsi que l'Engagement 3 sur l'amélioration de la réglementation de l'administration publique, ont été pleinement mis en œuvre. L'engagement 1 sur l'augmentation de la transparence du gouvernement et l'accès à l'information a été largement mis en œuvre, et l'engagement 4 sur la facilitation du signalement des faits de corruption n'a pas été atteint. Le niveau de réalisation est une amélioration par rapport au plan d'action 2016-2018, où six des 17 engagements ont été réalisés. Le niveau d' achèvement pour ce plan pourrait être attribuée au fait que les engagements découlent des programmes gouvernementaux existants et des documents stratégiques sur la bonne gouvernance et la réforme de l'administration publique, et la mise en œuvre de certaines activités avait commencé avant la soumission du plan d'action en décembre 2018.

L'IRM a identifié les engagements 2 et 4 comme dignes de mention dans son rapport de conception 2018-2020 pour l'Albanie. Il est estimé que la mise en œuvre de l'Engagement 2, en particulier, a eu un impact marginal sur l'amélioration de l'accès à l'information (via le portail de données ouvertes) ainsi que sur le respect des normes minimales de participation et de co-création (en disposant d'un référentiel en ligne accessible au public).

Le point de contact du gouvernement a expliqué certains des principaux défis rencontrés lors de la mise en œuvre du plan d'action, notamment le calcul du coût des activités prévues, en particulier lorsqu'elles incluent des processus faisant partie du travail quotidien dans les établissements. Voir la section 2.2. sur la façon dont la pandémie de COVID-19 a également posé un défi pour la mise en œuvre des activités.

Il est à noter que la mise en œuvre de ce plan d'action s'est déroulée dans un contexte de forte polarisation politique caractérisé par des boycotts de l'opposition et de grandes manifestations publiques, dont certaines ont dégénéré en violences. Au lendemain d'une grande manifestation en février 2019, les députés de l'opposition ont démissionné dans un acte sans précédent, exigeant de nouvelles élections. Après des mois de crise politique, invoquant la fraude électorale et la corruption, les partis d'opposition ont refusé de participer aux élections locales tenues en juin 2019. Cela a conduit le Parti socialiste au pouvoir à remporter la majorité absolue des sièges dans toutes les municipalités. Le retrait de l'opposition de l'engagement parlementaire a contribué à la politisation des manifestations et à l'affaiblissement des freins et contrepoids sur un exécutif de plus en plus puissant.

En outre, en juillet 2020, le secrétariat de l'OGP a informé le gouvernement albanais qu'il avait agi contrairement au processus de l'OGP lors de l'élaboration du plan d'action 2018-2020 car il n'avait pas assuré un forum multipartite ni l'engagement de la société civile conformément à l'OGP. Normes de participation et de co-création. Le MII n'a depuis trouvé aucune preuve de l'engagement de la société civile dans la mise en œuvre ou le contrôle du plan 2018-2020. L'IRM a contacté trois organisations de la société civile (OSC) albanaises dans le cadre de ses recherches pour ce rapport, mais n'a reçu aucune réponse. Cela peut être une conséquence de l'absence de la société civile lors de la mise en œuvre, autant que du processus de conception d'origine, du plan d'action. Il est à noter que le gouvernement a lancé un référentiel national OGP lors de la mise en œuvre du plan 2018-2020. Cependant, ce référentiel n'a pas collecté, publié ou documenté d'informations sur les progrès ou la participation d'au moins un engagement lors de la mise en œuvre du plan 2018-2020, comme expliqué dans l'examen des procédures d'OGP. Ni le dépôt publier le rapport d'auto-évaluation qui a été partagé avec le secrétariat de l'OGP et qui n'est disponible que sur la page du pays du site Web de l'OGP. Le manque d'engagement avec la société civile et l'absence de collecte, de publication ou de documentation des progrès dans un référentiel conduisent le MII à évaluer que l'Albanie n'a eu « aucune consultation » en termes de niveau d'influence publique lors de la mise en œuvre de ce plan d'action.

Impact de la pandémie de COVID-19 sur la mise en œuvre

Le gouvernement albanais a annoncé des mesures de verrouillage le 11 mars 2020 et a ensuite introduit une législation d'urgence qui, entre autres, a limité les rassemblements publics et a instauré un couvre-feu quotidien pour empêcher la propagation du virus.

Les mesures ont été lentement levées à partir de fin avril. Les cas de COVID-19 ont oscillé autour de 1,000 2020 cas par semaine vers la fin du cycle de mise en œuvre du plan d'action (août 2020). L'Albanie avait officiellement interdit les manifestations de rue pendant la pandémie, mais des rassemblements de protestation ont éclaté à travers le pays en décembre 25 après la mort par balles par la police d'un homme de 19 ans lors d'une patrouille de couvre-feu COVID-XNUMX.

 

Selon le rapport d'auto-évaluation du gouvernement, la pandémie a posé un défi pour la mise en œuvre des activités du plan d'action. Par exemple, les agences gouvernementales travaillant à la création d'un outil en ligne pour la déclaration de patrimoine (dans le cadre de l'Engagement 4) ont dû changer de priorités pour répondre à la pandémie. Cela a également affecté la capacité administrative de traiter les dénonciations anti-corruption. L'auto-évaluation indique également que la pandémie a entraîné le report jusqu'en décembre 2021 d'un projet du Secrétariat d'État aux affaires économiques de l'Union européenne (SECO) qui aiderait l'Albanie à produire des statistiques sur les finances publiques, dans le cadre de l'engagement 1.

 

 

Pour plus d'informations, voir: https://www.opengovpartnership.org/process/accountability/about-the-irm/irm-refresh/

Open Government Partnership, Rapport de fin de mandat IRM Albanie 2016-2018, https://www.opengovpartnership.org/documents/albania-end-of-term-report-2016-2018/

Open Government Partnership, Normes de participation et de co-création, https://www.opengovpartnership.org/ogp-participation-co-creation-standards/

Evis Qaja, point de contact du gouvernement OGP, correspondance par courrier électronique, 23 février 2021.

EuroNews, l'opposition albanaise en démission massive, https://www.euronews.com/2019/02/22/albanian-opposition-in-mass-resignation-move-to-demand-fresh-elections

Indice de transformation Bertelsmann, Rapport national sur l'Albanie 2020, https://www.bti-project.org/en/reports/country-report-ALB-2020.html#pos0

Open Government Partnership, Lettre au Vice-Premier Ministre, https://www.opengovpartnership.org/wp-content/uploads/2021/03/Albania_Contrary-to-Process-Letter_July2020.pdf

La création du site internet était une activité de l'Engagement 2, https://ogp.gov.al

Open Government Partnership, Examen de la procédure, https://www.opengovpartnership.org/procedural-review/

Reuters, l'Albanie déclare une urgence de 30 jours pour arrêter l'épidémie de coronavirus, https://www.reuters.com/article/us-health-coronavirus-albania-idUSKBN21C37P

Euronews, Tension à Tirana au milieu des manifestations, https://www.euronews.com/2020/12/10/tension-in-tirana-amid-protests-over-police-shooting-during-curfew

Evis Qaja, point de contact du gouvernement OGP, correspondance par courrier électronique, 23 février 2021.

Gouvernement albanais, Auto-évaluation de fin de mandat de l'Albanie 2018-2020, https://www.opengovpartnership.org/documents/albania-end-of-term-self-assessment-2018-2020/

Télécharger

Pas encore de commentaires

Laissez un commentaire

Votre adresse email n'apparaitra pas. Les champs obligatoires sont marqués *

Open Government Partnership