Ignorer la navigation

Budgets ouverts

Chaque année, les gouvernements collectent et dépensent des milliards de fonds publics pour financer des services publics comme l’éducation et la santé. Le public a le droit de savoir comment cet argent est alloué et comment il est dépensé. Rendre les budgets ouverts à la contribution et à l’examen du public peut contribuer à garantir que la planification et les dépenses du gouvernement s’alignent sur les priorités publiques. En particulier, les gens devraient pouvoir voir que l’argent est dépensé équitablement, répondant notamment aux besoins des femmes, des personnes handicapées, des jeunes et des groupes à faible revenu. Les membres de l'OGP ont rendu leurs budgets de plus en plus transparents, mais les gouvernements ont encore du travail à faire pour accroître de manière proactive la participation civique et le contrôle.

Défi du gouvernement ouvert : ouverture budgétaire

Avec les OGP Stratégie 2023-2028, les membres de l'OGP sont prêts à travailler à un certain nombre de réformes thématiques ambitieuses à travers le Défi du gouvernement ouvert. Cette partie du Open Gov Guide aborde l’ouverture fiscale.

Invite de défi : Faire progresser les réformes en matière de surveillance publique et d’inclusion tout au long du cycle budgétaire et des dépenses.

Les actions et réformes couvrant la budgétisation, les recettes, les dépenses et l’audit pourraient inclure :

  • Promouvoir des mécanismes participatifs, ciblant les groupes sous-représentés, pour éclairer les priorités de dépenses.
  • Combiner des outils en ligne et hors ligne pour promouvoir la participation tout au long du cycle budgétaire et des dépenses.

Mots clés

Définitions de termes clés tels que ouverture budgétaire, budgétisation sensible au genreet une budgétisation participative.

  • Cycle budgétaire : L’organisme de bienfaisance cycle budgétaire couvre les étapes de formation, d’approbation, d’exécution (y compris la passation des marchés) et d’audit de la budgétisation.
  • Ouverture budgétaire : Ce se réfère aux actions gouvernementales qui garantissent la transparence et l’engagement du public à n’importe quelle étape du cycle budgétaire. Cela inclut la transparence et la participation aux dépenses et aux recettes, ainsi que la gestion des déficits et de la dette.
  • Budgétisation sensible au genre: La budgétisation sensible au genre est un processus visant à garantir l’équité dans les budgets qui implique une analyse budgétaire sexospécifique, une réaffectation budgétaire et l’engagement des parties prenantes. Ce processus budgétaire favorise la responsabilité publique et la transparence dans la planification et la gestion des finances publiques, et augmente la représentation dans les processus budgétaires participatifs.
  • Budget participatif : Budgétisation participative est un processus délibératif dans lequel les membres de la communauté décident comment dépenser une partie d’un budget public.

La preuve

Budgets ouverts peut améliorer les résultats en matière de gouvernance et de développement, augmenter les revenus et réduire les taux d’emprunt grâce à une solvabilité accrue.

  • La transparence et la participation au processus budgétaire sont systématiquement associé avec des améliorations de la qualité du budget, comme un déficit plus faible, des priorités budgétaires plus ciblées et une efficacité opérationnelle accrue. Ces valeurs peuvent également conduire à de meilleurs résultats en matière de gouvernance et de développement pour les différents groupes, comme la réduction de la corruption et la baisse des taux de mortalité infantile.
  • Il a été démontré que les budgets ouverts créent moral fiscal et augmenter les revenus. Cela est particulièrement vrai lorsque les gouvernements mettent en œuvre la budgétisation participative, comme le montre une étude de Brasil montre. Là-bas, les municipalités ont collecté 16 pour cent supplémentaires lorsqu’elles ont adopté le budget participatif.
  • La transparence budgétaire crée un cercle vertueux dans la gestion de la dette publique – une plus grande transparence peut conduire à réduction des coûts d'emprunt, ce qui peut à son tour conduire à une baisse du niveau d’endettement et à une augmentation des investissements. Autre études soulignent également le lien entre solvabilité et transparence budgétaire.
  • Le budget participatif a été montré améliorer la confiance du public dans le gouvernement, accroître la participation civique et le savoir-faire politique, augmenter les recettes fiscales et conduire à de meilleurs résultats de développement grâce à la réorientation des dépenses vers les communautés marginalisées.

Orientation de la réforme

Les recommandations ci-dessous représentent des réformes que les gouvernements nationaux et locaux, les représentants des organisations de la société civile et d'autres peuvent envisager pour leurs plans d'action et le Défi du gouvernement ouvert. Les réformes sont classées selon les principales valeurs de l'OGP : transparence, participation civique et responsabilité publique. Les réformes doivent être adaptées au contexte national, et impliquer et coordonner avec d’autres niveaux et branches du gouvernement.

Les réformes dans tous les domaines politiques sont également marquées par le degré estimé de difficulté de mise en œuvre. Même si les progrès ne sont souvent pas linéaires, les recommandations ont été catégorisées à l’aide de ces étiquettes pour donner au lecteur une idée de la manière dont différentes réformes peuvent fonctionner ensemble pour accroître l’ambition des approches de gouvernement ouvert.

Clé des réformes recommandées

  • Transparence: La transparence permet aux citoyens d'exercer leurs droits, de demander des comptes au gouvernement et de participer aux processus décisionnels. Des exemples d'activités pertinentes incluent la publication proactive ou réactive d'informations détenues par le gouvernement, les cadres juridiques ou institutionnels visant à renforcer le droit d'accès à l'information et la divulgation d'informations à l'aide de normes de données ouvertes.

  • Participation civique: Lorsque les gens sont impliqués, les gouvernements et les institutions publiques sont plus réactifs, innovants et efficaces. Des exemples d'initiatives pertinentes comprennent des processus et des mécanismes nouveaux ou améliorés permettant au public de contribuer aux décisions, des mécanismes participatifs pour impliquer les groupes sous-représentés dans l'élaboration des politiques et un environnement juridique garantissant les droits civils et politiques.

  • Responsabilité publique: La responsabilité publique se produit lorsque les institutions publiques doivent justifier leurs actions, agir en fonction des exigences et des critiques et assumer la responsabilité de leur non-respect des lois ou des engagements. Il est important de noter que la responsabilité publique signifie que les membres du public peuvent également accéder aux mécanismes de responsabilisation et les déclencher. Parmi les exemples d’activités pertinentes figurent les audits citoyens des performances, les mécanismes ou institutions nouveaux ou améliorés qui répondent aux processus d’appel lancés par les citoyens et l’amélioration de l’accès à la justice.

  • Inclusion: L’inclusion est fondamentale pour parvenir à des politiques plus équitables, représentatives et responsables qui servent véritablement tous les peuples. Cela implique d’accroître la voix, l’action et l’influence des groupes historiquement discriminés ou sous-représentés. Selon le contexte, les groupes traditionnellement sous-représentés peuvent être victimes de discrimination fondée sur le sexe, l'identité sexuelle, la race, l'origine ethnique, l'âge, la géographie, les capacités différentes, le statut juridique ou socio-économique.

  • Fondamentale: Cette balise est utilisée pour les réformes qui constituent les éléments essentiels d’un domaine politique. « Fondamental » ne signifie pas une faible ambition ou un faible impact. Ces recommandations établissent souvent des cadres juridiques et des structures institutionnelles de base.

  • Intermédiaire: Cette balise est utilisée pour les réformes complexes et qui impliquent souvent une coordination et une sensibilisation entre les branches, les institutions et les niveaux de gouvernement, avec le public ou entre les pays.

  • Avancée: Cette balise est utilisée pour les réformes qui comblent des lacunes importantes afin de rendre le travail existant plus efficace et plus percutant. Plus précisément, les réformes « avancées » sont particulièrement ambitieuses, innovantes ou comblent des lacunes importantes pour rendre le travail existant plus efficace, plus percutant ou plus durable. Ils sont souvent appliqués dans des environnements matures où ils cherchent à institutionnaliser une bonne pratique qui a déjà donné des résultats.

  • Exécutif: Le pouvoir exécutif du gouvernement est responsable de la conception, de la mise en œuvre et de l'application des lois, des politiques et des initiatives. Il est généralement dirigé par le chef de l'État ou du gouvernement, tel qu'un président ou un premier ministre, ainsi que par les membres nommés de son cabinet. Les fonctions du pouvoir exécutif comprennent également la supervision des opérations quotidiennes du gouvernement, la gestion des affaires étrangères et la direction des forces armées du pays. Dans les systèmes démocratiques, le pouvoir exécutif est responsable devant le pouvoir législatif et l'électorat, ses pouvoirs et limites étant définis dans la constitution ou le cadre juridique du pays concerné.

  • Législatif: Le pouvoir législatif du gouvernement est chargé d'élaborer des lois et des règlements et de superviser le fonctionnement du gouvernement. Il se compose généralement d'un corps de représentants élus, tel qu'un parlement, un congrès ou une assemblée, chargé de proposer, débattre, amender et finalement adopter une législation. Le pouvoir législatif joue un rôle crucial dans la représentation des intérêts du peuple, car ses membres sont élus par le public. En plus de légiférer, cette branche détient souvent le pouvoir de lever des impôts, d'allouer des fonds et de mener certaines enquêtes sur des questions d'intérêt public. La structure et les pouvoirs du pouvoir législatif sont généralement définis dans la constitution ou le cadre juridique d'un pays, et ils servent de contrôle sur les pouvoirs exécutif et judiciaire pour garantir un système de freins et contrepoids au sein d'un État.

Que signifie « publication en temps opportun » ?

L'IBP exige la publication en temps opportun de chaque document budgétaire clé pour répondre à ses critères de budget ouvert. Les délais de l'IBP sont les suivants :

  • Déclaration prébudgétaire : Au moins un mois avant que le projet de budget de l'exécutif soit soumis au pouvoir législatif pour examen
  • Proposition de budget de l'exécutif et documents justificatifs : Pendant que le corps législatif examine encore le projet de budget et avant qu'il ne soit adopté
  • Budget des citoyens : Dans le même délai que la déclaration préalable au budget et le projet de budget de l'exécutif
  • Budget adopté : Au plus tard trois mois après l'approbation du budget par le Parlement
  • Rapports en cours d'année : Au plus tard trois mois après la fin de la période de référence
  • Évaluation de milieu d'année: Au plus tard trois mois après la fin de la période de reporting, généralement au milieu de l'exercice
  • Rapport de fin d'année : Au plus tard 12 mois après la fin de l'exercice
  • Rapport d'audit: Au plus tard 18 mois après la fin de l'exercice

Exemples de réformes de l'OGP et au-delà

Les exemples suivants sont des engagements pris dans le cadre ou au-delà de l'OGP qui démontrent des éléments des recommandations formulées ci-dessus. La transparence budgétaire fait partie des conditions d'éligibilité de l'OGP, et l'ouverture budgétaire dans son ensemble est le domaine politique le plus populaire parmi les membres. En plus d'accroître la transparence des budgets et d'autres informations fiscales, les membres de l'OGP publient également des données sur l'utilisation des fonds d'urgence (comme pour le COVID-19) et des informations sur l'état de la dette publique.

Réformes de l'OGP
  • COTE D'IVOIRE Budget des citoyens en ligne : Ajouts un annuel Budget des citoyens en ligne à partir de 2019 pour expliquer le processus budgétaire au public. Les versions plus récentes du budget fixent également les résultats souhaités pour les dépenses plutôt que de se concentrer uniquement sur les dépenses engagées. Aussi engagé à institutionnaliser les pratiques de budgétisation participative au niveau local.
  • FINLANDE Transparence des dépenses sur le portail des marchés publics : Étendu son portail des marchés publics pour inclure les dépenses en temps quasi réel, ce qui peut être trié par un organisme gouvernemental (appelé « branches administratives »).
  • LITUANIE Portail de données sur les finances municipales : Créé une donnée portail pour toutes les municipalités du pays concernant les revenus et dépenses de l'État et locaux, les dettes et le chômage, ainsi que les détails du budget national. Le portail inclut également les bénéficiaires publics et privés de financements publics et les utilisation des recettes fiscales.
  • MALAWI Contrôle parlementaire des nouveaux prêts : s’engagé à rendre obligatoire le renvoi des projets de loi d'emprunt à la Commission du budget et des finances du Parlement, qui présente ensuite ses conclusions à l'Assemblée nationale pour garantir que les parlementaires puissent suivre les nouveaux prêts.
  • MONGOLIE Loi portant publication des budgets du gouvernement : Adopté une loi visant à rendre publiques les informations budgétaires du gouvernement, qui a conduit au lancement du Portail des comptes Glass dès 2015. Travail continu sur ce sujet a également conduit à une augmentation du nombre d'agences qui doivent télécharger des informations sur leurs budgets, leurs finances et leurs marchés publics.
  • MONTENEGRO Engagement de transparence de la dette : s’engagé rendre plus transparentes les données sur les recettes, les dépenses et les dettes fiscales des collectivités locales, notamment dans un format de données ouvertes.
  • MACÉDOINE DU NORD Portail de données financières ouvertes : Lancé a base de données sur les dépenses budgétaires en 2019 des institutions administrées par le Trésor, auxquelles les organismes de médias ont déjà commencé à accéder pour leurs reportages d'investigation.
  • PAPOUASIE-NOUVELLE-GUINÉE Engagement à accroître la transparence budgétaire : Engagé à accroître la transparence budgétaire à travers plusieurs engagements dans le plan d’action 2022-2024 : en passant une loi sur la transparence budgétaire, édition données fiscales (y compris au niveau infranational), Et édition rapports d'audit annuels.
  • QUINTANA ROO, MEXIQUE Plateforme de transparence budgétaire : Co-créé une transparence budgétaire plateforme qui fournit des informations sur le cycle budgétaire sous forme de données ouvertes, avec des annexes transversales sur le genre et la lutte contre la corruption. s’engagé pour rendre la plateforme plus conviviale.
  • ECOSSE, ROYAUME-UNI Processus d'examen des plans de dépenses : Mis en œuvre plusieurs réformes liées à la transparence budgétaire, notamment en créant un Cadre d'examen des dépenses qui fixe des critères pour les futurs plans de dépenses à travers des dialogues entre des acteurs tels que les commissions parlementaires, les représentants du gouvernement et les organismes publics.
  • URUGUAY Commentaires du public sur la transparence budgétaire : Dirigé plusieurs consultations auprès des utilisateurs du portail de la transparence budgétaire et incorporé des commentaires, tels que l'ajout de nouveau contenu, la révision du contenu existant pour le rendre plus lisible, l'amélioration de la fonction de recherche et la garantie que les données sont publiées conformément au paquet de données fiscales ouvertes.
Au-delà des plans d'action OGP
  • BRÉSIL Portail de transparence pour les dépenses d'urgence liées au COVID-19 : A créé une page sur son Portail de transparence (Portal da Transparência, Controladoria-Geral da União) pour suivre les dépenses fédérales prévues et réelles pour les efforts de secours contre les coronavirus avec des données ouvertes.
  • ESTONIE Portail de données sur la transparence budgétaire : Créé un portail de données budgétaires qui comprend mensuellement rapports sur les dépenses et les informations comptables des municipalités, ainsi que des agences et entreprises appartenant à l'État et aux municipalités.
  • GHANA Application d'audit pour l'engagement public et la transparence : Lancé une application mobile (CITIZENSEYE) via le Service d'audit du Ghana pour suivre l'utilisation des fonds publics et impliquer le public dans les plans et programmes d'audit. Depuis son lancement, une délégation kenyane du Bureau du vérificateur général s'est rendue dans le pays pour en savoir plus sur l'application.
  • INDONÉSIE Engagement à distribuer intégralement les subventions aux carburants aux pêcheurs : s’engagé à simplifier le processus d'enregistrement des pêcheurs pour bénéficier des subventions sur les carburants, suite à une analyse menée par des femmes dirigeantes pour diagnostiquer les obstacles à l'obtention de ces fonds, en partenariat avec l'IBP et le syndicat national des pêcheurs.

Le rôle des gouvernements locaux

Les 20 premières collectivités locales à rejoindre l’OGP ont montré que les engagements en matière d’ouverture budgétaire au niveau local peuvent être particulièrement efficaces. Plus de 30 pour cent de leurs engagements en matière d’ouverture budgétaire ont conduit à de bons premiers résultats, et 80 pour cent de leurs engagements en matière de budgétisation participative étaient ambitieux. Selon le mécanisme de rapport indépendant d'OGP, «ambitieux« Dans ce contexte, cela signifie qu'un engagement, s'il est pleinement mis en œuvre, a le potentiel de produire des résultats significatifs en modifiant les pratiques, les politiques ou les institutions liées à un domaine politique donné.

La budgétisation participative (PB) peut être particulièrement efficace au niveau local. En effet, la ville de Porto Alegre (Brésil) a mis en œuvre la première initiative de BP en tant que mesure de lutte contre la pauvreté, où elle a contribué à réduire la mortalité infantile de 20 pour cent. Plus de 7,000 XNUMX villes dans le monde utilisent désormais cet outil pour déterminer comment les budgets seront alloués à des domaines tels que le logement et l’éducation. Résultats de People Powered montrer que la budgétisation participative peut améliorer la confiance du public dans le gouvernement, accroître la participation civique et le savoir-faire politique, augmenter les recettes fiscales et conduire à de meilleurs résultats en matière de développement grâce à la réorientation des dépenses vers les communautés marginalisées.


Qui travaille sur ce sujet ?

A
Abuja, Nigeria
Albanie Albanie
Argentine Argentine
Armavir, Arménie
Arménie Arménie
Austin, États-Unis
B
Bogota, Colombie
Brasil Brasil
Burkina Faso Burkina Faso
C
Chili Chili
Colombie Colombie
Costa Rica Costa Rica
Côte d'Ivoire Côte D'ivoire
Croatie Croatie
D
République Dominicaine République Dominicaine
E
Équateur Équateur
Elgeyo Marakwet, Kenya
Estonie Estonie
F
Finlande Finlande
France France
G
État de la Georgie État de la Georgie
Allemagne Allemagne
Glasgow, Royaume-Uni
Grèce Grèce
Guatemala Guatemala
H
Honduras Honduras
I
Indonésie Indonésie
Irlande Irlande
Israël Israël
Italie Italie
J
Jalisco, Mexique
Jordanie Jordanie
K
État de Kaduna, Nigéria
Kenya Kenya
Khoni, Géorgie
République kirghize République kirghize
L
La Libertad, Pérou
Lettonie Lettonie
Libéria Libéria
M
Madrid, Espagne
Mexique Mexique
Mongolie Mongolie
Maroc Maroc
N
Nandi, Kenya
Nigéria Nigéria
Macédoine du Nord
O
Osasco, Brésil
Ozurgeti, Géorgie
P
Panama Panama
Papouasie-Nouvelle-Guinée
Paraguay Paraguay
Paris, France
Philippines Philippines
R
République de Corée République de Corée
République de Moldova République de Moldavie
Roumanie Roumanie
S
San Pedro Garza García, Mexique
São Paulo, Brésil
Ecosse, Royaume-Uni
Sekondi-Takoradi, Ghana
Sénégal Sénégal
Serbie
Seychelles
Chama, Ghana
Sierra Leone Sierra Leone
République slovaque République slovaque
Afrique du Sud Afrique du Sud
South Cotabato, Philippines
Espagne Espagne
Sri Lanka Sri Lanka
T
Tbilissi, Géorgie
Timișoara, Roumanie
Tunisie Tunisie
U
Royaume Uni Royaume Uni
États-Unis États-Unis

Cette liste reflète les membres ayant des engagements dans le domaine politique « Participation du public à la politique budgétaire et budgétaire » du Tableau de bord des données.


Partenaires OGP actifs


Données d'analyse comparative

L’organisme de bienfaisance Stratégie OGP 2023-2028 énonce le Défi du gouvernement ouvert et vise à fournir des références claires en matière de performance grâce à des données fiables.

Même si les critères de référence pour chaque pays et Open Gov Guide les recommandations ne sont pas encore intégrées, pour ce chapitre, les personnes intéressées peuvent s’appuyer sur les ensembles de données suivants :

  • IBP conduit le Enquête sur le budget ouvert, qui évalue le degré de transparence, de participation du public et de contrôle des budgets dans plus de 120 pays. Dans le cadre de l'enquête, les utilisateurs peuvent trouver des classements et des rapports par pays, ainsi qu'un explorateur de données qui comprend une calculatrice avec les indicateurs de l'enquête et les données historiques.
  • L’organisme de bienfaisance La Banque Mondiale héberge le Portail BOOST sur le budget ouvert, un guichet unique permettant de connecter les utilisateurs aux données fiscales détaillées des pays participants dans un format de données ouvert.
  • Les engagements de l'OGP sur ce sujet peuvent être trouvés sur le Tableau de bord des données.

Orientations et normes

Bien que la liste ci-dessous ne soit pas exhaustive, elle vise à fournir une série de recommandations, de normes et d’analyses pour guider la réforme dans ce domaine politique.

  • Au-delà de son édition annuelle Enquête sur le budget ouvert, IBP fournit l'orientation sur la manière de parvenir à une plus grande transparence dans le budget exécutif. L'organisation propose également des services complets recommandations pour savoir ce qu'il faut inclure dans les huit documents budgétaires clés nécessaires à la transparence budgétaire. D'autres conseils incluent comment créer un Budget des citoyens, comment renforcer responsabilité et impact de l’audit, et comment mettre en œuvre budgétisation sensible au genre.
  • SELECTION CADEAU, actuellement hébergé par l'IBP, a publié Principes de haut niveau sur la transparence, la participation et la responsabilité budgétaires en 2012, qui ont été approuvées par l'Assemblée générale des Nations Unies la même année. GIFT a également publié plusieurs guides utiles liés aux budgets ouverts, tels que principes pour la participation du public et un guide pour faire progresser la transparence budgétaire. L'organisation a également créé un paquet de données budgétaires ouvertes fournir des conseils techniques à la fois aux gouvernements qui souhaitent publier des données sur la budgétisation et les dépenses et aux utilisateurs de ces données, tels que les journalistes et les chercheurs.
  • A travers son Code de Transparence Fiscale, le FMI créé un ensemble de principes sur le reporting, les prévisions et la planification, l'analyse et la gestion des risques et la gestion des revenus. Le FMI propose également plusieurs lignes directrices sur des sujets spécifiques liés à la transparence budgétaire, telles que l'évaluation de la gestion des investissements publics. manuel (y compris un nouveau outil pour évaluer les investissements publics dans une optique climatique), numériques pour gérer les risques dans les partenariats public-privé, et l'outil d'évaluation diagnostique de l'administration fiscale pour évaluer les fonctions, les processus et les institutions de l'administration fiscale.
  • L’organisme de bienfaisance Fédération internationale des comptables (IFAC), en collaboration avec le Chartered Institute of Public Finance and Accountancy, a développé un cadre améliorer la bonne gouvernance dans le secteur public, en mettant l’accent sur des normes relatives à des politiques et pratiques solides en matière de gestion financière. L'IFAC soutient également le Conseil des normes comptables internationales du secteur public, qui vise à améliorer l’information financière du secteur public grâce à ses Normes comptables internationales du secteur public.
  • L’organisme de bienfaisance OCDE Boîte à outils pour la transparence budgétaire établit des normes et fournit des conseils relatifs à la transparence budgétaire en collaboration avec les membres du réseau GIFT : le FMI, la Banque mondiale, l'IBP, l'IFAC et Public Expenditure and Financial Accountability (PEFA). L'OCDE a également publié l'orientation sur les meilleures pratiques en matière de budgétisation sensible au genre.
  • PEFA propose un diagnostic cadre permettant aux gouvernements d'évaluer leurs performances en matière de gestion des finances publiques (GFP), ainsi que des ressources sur des sujets spécifiques de GFP, tels qu'un livre sur la relation entre la GFP et la bonne gouvernance et un Boîte à outils sur le rôle de la GFP dans la réponse aux catastrophes. PEFA produit également un rapport global sur la GFP et un analyse d'inventaire des tendances dans la manière dont les pays utilisent les outils de diagnostic de l'organisation.
  • L’organisme de bienfaisance Organisation internationale des institutions supérieures de contrôle des finances publiques (INTOSAI) a créé un ensemble de principes pour la transparence et la responsabilité afin de guider la gouvernance et les pratiques des institutions d’audit.
  • L’organisme de bienfaisance Centre de recherche sur la responsabilité évalué la participation des citoyens au processus d'audit dans toute l'Amérique latine, en mettant l'accent sur les progrès au niveau infranational, les pratiques des institutions supérieures de contrôle (ISC) dans la région et la manière dont la société civile utilise les données des ISC. Ce rapport s'appuie sur les discussions du Séminaire international sur la participation citoyenne et l'audit externe, tenu en septembre 2020.
  • Propulsé par les gens publié Le manuel de participation, un outil interactif pour aider les défenseurs, les décideurs politiques et les gestionnaires de programmes dans les bureaux gouvernementaux ou les OSC à planifier et à mettre en œuvre des outils participatifs, y compris la budgétisation participative. People Powered a également publié un évaluation de l’efficacité des lois sur la budgétisation participative au niveau national.
  • L’organisme de bienfaisance Initiative pour la transparence des industries extractives (ITIE) La norme comprend exigences pour les pays participants de divulguer les données fiscales liées au secteur extractif, telles que les revenus projetés attendus du secteur et les subventions publiques accordées au secteur.
  • L’organisme de bienfaisance G20 Principes de lutte contre la corruption concernant les données ouvertes fournit une norme pour les données ouvertes qui s'applique à des domaines politiques tels que la transparence budgétaire et fiscale, les marchés publics et le financement politique.
Open Government Partnership