Ignorer la navigation

Transition énergétique

Garantir l’accès universel à une énergie durable, fiable et abordable est essentiel à tous les aspects de la prospérité. Renforcer la surveillance publique et la transparence dans le secteur de l’énergie peut contribuer à garantir une transition verte plus juste et à améliorer la santé humaine tout en mettant fin aux contributions à la corruption et à l’autoritarisme.

Ce chapitre du Open Gov Guide présente quelques domaines clés de la transition vers une énergie propre qui bénéficieront d’une approche de gouvernement ouvert. Il s’inscrit dans un ensemble plus vaste de réformes, notamment démocratie environnementale, données climatiques ouverteset une financement climatique, chacun décrit dans son chapitre respectif.

Défi du gouvernement ouvert : Climat et environnement

Avec les OGP Stratégie 2023-2028, les membres de l'OGP sont prêts à travailler à un certain nombre de réformes thématiques ambitieuses à travers le Défi du gouvernement ouvert. Cette partie du Open Gov Guide aborde le climat et l’environnement.

Invite de défi : Utiliser un gouvernement ouvert pour renforcer la mise en œuvre de stratégies ou d’accords sur le climat et l’environnement.

Les actions et réformes pourraient inclure :

  • Mettre en œuvre les dispositions d’accords tels que l’Accord d’Escazú, la Convention d’Aarhus ou l’Accord de Paris.
  • Mettre en œuvre une feuille de route ou une stratégie climatique et environnementale, renforcée par des approches de gouvernement ouvert.
  • Assurer la surveillance publique et la transparence du financement climatique et rendre plus écologiques les processus fiscaux et de planification existants.

Mots clés

Définitions de termes clés tels que Ententes sur les avantages communautaires, combustibles fossileset une contrat d'achat d'électricité.

  • Ententes sur les avantages communautaires (ABC) : Ententes sur les avantages communautaires sont des contrats juridiquement contraignants entre les promoteurs et les municipalités hôtes et/ou les groupes communautaires locaux qui peuvent servir à atténuer les impacts locaux des grands projets d'infrastructure et d'autres types de développement. En règle générale, la communauté hôte recevra une combinaison d'avantages monétaires et d'avantages non monétaires, tandis que le promoteur recevra un soutien communautaire accru et une certitude accrue dans le processus d'approbation.
  • Combustibles fossiles: Les combustibles fossiles (charbon, pétrole et gaz) constituent un contributeur majeur au réchauffement climatique, représentant plus de 75 pour cent des émissions mondiales de gaz à effet de serre et près de 90 pour cent de toutes les émissions de dioxyde de carbone. Lors de la 28e Conférence des parties à la CCNUCC en 2023, les 198 États membres de l'ONU ont convenu de s'éloigner à partir de combustibles fossiles. Un gouvernement ouvert peut contribuer à garantir que l’abandon des combustibles fossiles soit rapide, juste et efficace.
  • Subventions aux combustibles fossiles : Dans ce chapitre, "Subventions aux combustibles fossiles» font référence au financement direct et aux dépenses fiscales des acteurs de l’industrie des combustibles fossiles, bien que des subventions existent également pour les consommateurs de combustibles. Ils comprennent le financement direct, les allégements fiscaux, les prêts, les garanties de prêt, le contrôle des prix, les baux fonciers et aquatiques inférieurs au marché et le financement de la recherche et du développement. Le Fonds monétaire international (FMI) estime les subventions mondiales aux combustibles fossiles à plus de sept mille milliards de dollars par an. Ces subventions jouent un rôle dans l’enracinement de l’utilisation des combustibles fossiles, car les consommateurs ne paient pas le véritable coût des combustibles fossiles, ce qui rend leur élimination progressive plus difficile politiquement.
  • Contrat d'achat d'électricité (PPA) : Un contrat d'achat d'électricité est un contrat qui contient des dispositions clés telles que le prix, les modalités de paiement et les obligations de l'acheteur d'énergie (appelé « service public acheteur ») et/ou du gouvernement hôte. Les gouvernements, y compris les gouvernements locaux et les commissions de services publics, achètent régulièrement la production, le transport et la distribution d'énergie. Malheureusement, les termes de ces accords sont souvent négociés en secret. Selon le Center for Global Development, « cette opacité a créé des risques et, dans un nombre croissant de cas, a contribué à des conséquences coûteuses et dommageables, telles que des paiements excessifs, une surcapacité, des dettes importantes et l’instabilité du réseau ».
  • Transparence de la chaîne d'approvisionnement : La transparence de la chaîne d'approvisionnement nécessite une visibilité et une divulgation des données de tous les maillons de la production d'un produit. Transparence de la chaîne d'approvisionnement exigences peut s’appliquer aux entreprises ainsi qu’aux gouvernements qui achètent des produits. Les données rapportées peuvent aller de l’esclavage et de la traite des êtres humains aux normes du travail, aux pratiques environnementales et à la corruption.

La preuve

Étant donné que les travaux sur bon nombre de ces questions sont nouveaux, les approches de gouvernement ouvert disposent d’une base de données limitée. Les conséquences du secret dans le secteur de l’énergie sont cependant claires.

  • Au Ghana, des accords secrets d’achat d’électricité sont associés avec une dette publique croissante, des prix énergétiques élevés et une mauvaise prestation de services. Pour y remédier, le pays a publié la plupart de ses PPA pour renégocier son secteur de l'électricité surproductif et sous-livrant et engagé à modifier la loi sur la Commission de réglementation des services publics afin de promouvoir la transparence.
  • In de nombreux pays, la suppression des subventions aux combustibles fossiles sans un large soutien du public a conduit à d’importantes manifestations et émeutes dans le domaine de l’énergie. Ce recul politique a, à son tour, conduit à des revirements importants, avec retour des subventions vers la plupart des pays.
  • D’un autre côté, les approches multipartites et multilatérales du développement énergétique, telles que Partenariats pour une transition énergétique juste (JETP) se sont montrés prometteurs en soutenant la transition vers une énergie plus propre dans les pays en développement à forte intensité de carbone comme l’Indonésie. Pour réussir, les JETP doivent se concentrer sur la transparence dans la divulgation des coûts, des avantages, des risques et des progrès et garantir la sécurité des participants.

Orientation de la réforme

Les recommandations ci-dessous représentent des réformes que les gouvernements nationaux et locaux, les représentants des organisations de la société civile et d'autres peuvent envisager pour leurs plans d'action et le Défi du gouvernement ouvert. Les réformes sont classées selon les principales valeurs de l'OGP : transparence, participation civique et responsabilité publique. Les réformes doivent être adaptées au contexte national, et impliquer et coordonner avec d’autres niveaux et branches du gouvernement.

Les réformes dans tous les domaines politiques sont également marquées par le degré estimé de difficulté de mise en œuvre. Même si les progrès ne sont souvent pas linéaires, les recommandations ont été catégorisées à l’aide de ces étiquettes pour donner au lecteur une idée de la manière dont différentes réformes peuvent fonctionner ensemble pour accroître l’ambition des approches de gouvernement ouvert.

Clé des réformes recommandées

  • Transparence: La transparence permet aux citoyens d'exercer leurs droits, de demander des comptes au gouvernement et de participer aux processus décisionnels. Des exemples d'activités pertinentes incluent la publication proactive ou réactive d'informations détenues par le gouvernement, les cadres juridiques ou institutionnels visant à renforcer le droit d'accès à l'information et la divulgation d'informations à l'aide de normes de données ouvertes.

  • Participation civique: Lorsque les gens sont impliqués, les gouvernements et les institutions publiques sont plus réactifs, innovants et efficaces. Des exemples d'initiatives pertinentes comprennent des processus et des mécanismes nouveaux ou améliorés permettant au public de contribuer aux décisions, des mécanismes participatifs pour impliquer les groupes sous-représentés dans l'élaboration des politiques et un environnement juridique garantissant les droits civils et politiques.

  • Responsabilité publique: La responsabilité publique se produit lorsque les institutions publiques doivent justifier leurs actions, agir en fonction des exigences et des critiques et assumer la responsabilité de leur non-respect des lois ou des engagements. Il est important de noter que la responsabilité publique signifie que les membres du public peuvent également accéder aux mécanismes de responsabilisation et les déclencher. Parmi les exemples d’activités pertinentes figurent les audits citoyens des performances, les mécanismes ou institutions nouveaux ou améliorés qui répondent aux processus d’appel lancés par les citoyens et l’amélioration de l’accès à la justice.

  • Inclusion: L’inclusion est fondamentale pour parvenir à des politiques plus équitables, représentatives et responsables qui servent véritablement tous les peuples. Cela implique d’accroître la voix, l’action et l’influence des groupes historiquement discriminés ou sous-représentés. Selon le contexte, les groupes traditionnellement sous-représentés peuvent être victimes de discrimination fondée sur le sexe, l'identité sexuelle, la race, l'origine ethnique, l'âge, la géographie, les capacités différentes, le statut juridique ou socio-économique.

  • Fondamentale: Cette balise est utilisée pour les réformes qui constituent les éléments essentiels d’un domaine politique. « Fondamental » ne signifie pas une faible ambition ou un faible impact. Ces recommandations établissent souvent des cadres juridiques et des structures institutionnelles de base.

  • Intermédiaire: Cette balise est utilisée pour les réformes complexes et qui impliquent souvent une coordination et une sensibilisation entre les branches, les institutions et les niveaux de gouvernement, avec le public ou entre les pays.

  • Avancée: Cette balise est utilisée pour les réformes qui comblent des lacunes importantes afin de rendre le travail existant plus efficace et plus percutant. Plus précisément, les réformes « avancées » sont particulièrement ambitieuses, innovantes ou comblent des lacunes importantes pour rendre le travail existant plus efficace, plus percutant ou plus durable. Ils sont souvent appliqués dans des environnements matures où ils cherchent à institutionnaliser une bonne pratique qui a déjà donné des résultats.

  • Exécutif: Le pouvoir exécutif du gouvernement est responsable de la conception, de la mise en œuvre et de l'application des lois, des politiques et des initiatives. Il est généralement dirigé par le chef de l'État ou du gouvernement, tel qu'un président ou un premier ministre, ainsi que par les membres nommés de son cabinet. Les fonctions du pouvoir exécutif comprennent également la supervision des opérations quotidiennes du gouvernement, la gestion des affaires étrangères et la direction des forces armées du pays. Dans les systèmes démocratiques, le pouvoir exécutif est responsable devant le pouvoir législatif et l'électorat, ses pouvoirs et limites étant définis dans la constitution ou le cadre juridique du pays concerné.

  • Législatif: Le pouvoir législatif du gouvernement est chargé d'élaborer des lois et des règlements et de superviser le fonctionnement du gouvernement. Il se compose généralement d'un corps de représentants élus, tel qu'un parlement, un congrès ou une assemblée, chargé de proposer, débattre, amender et finalement adopter une législation. Le pouvoir législatif joue un rôle crucial dans la représentation des intérêts du peuple, car ses membres sont élus par le public. En plus de légiférer, cette branche détient souvent le pouvoir de lever des impôts, d'allouer des fonds et de mener certaines enquêtes sur des questions d'intérêt public. La structure et les pouvoirs du pouvoir législatif sont généralement définis dans la constitution ou le cadre juridique d'un pays, et ils servent de contrôle sur les pouvoirs exécutif et judiciaire pour garantir un système de freins et contrepoids au sein d'un État.


Que sont les « minéraux critiques » et pourquoi sont-ils importants ?

Les minéraux critiques (tels que le cobalt, le lithium, le cuivre et le nickel) sont des minéraux non combustibles ou des matières minérales essentielles à l'approvisionnement en énergie verte. La production croissante de systèmes électriques et de batteries nécessite de nouvelles ressources pour remplacer les combustibles fossiles à forte intensité de GES. En conséquence, l’exploitation minière des minéraux critiques devrait augmenter de 500 % d’ici 2050. Le nouveau système aura des avantages environnementaux mondiaux évidents par rapport à l’économie existante, dépendante des combustibles fossiles. Cependant, sans garanties appropriées, il sera exposé à la corruption, aux abus et à des dommages environnementaux irréversibles. Ces minéraux critiques ont souvent des chaînes d'approvisionnement vulnérables aux perturbations, et de nombreux minéraux critiques, sinon la plupart, sont en zones sujettes à la corruption. Même si une minorité de pays du PGO sont des producteurs de minéraux essentiels, tous seront de grands consommateurs de minéraux essentiels au cours des prochaines décennies, si ce n’est déjà fait. Les réformes du gouvernement ouvert décrites ci-dessus peuvent soutenir les garde-fous pour assurer l’exploitation minière et la consommation de minéraux critiques ne menacent pas la sécurité économique, environnementale et nationale


Exemples de réformes de l'OGP et au-delà

Les exemples suivants sont des engagements précédemment pris au sein ou au-delà de l'OGP qui démontrent des éléments des recommandations formulées ci-dessus. Bien que la transition énergétique soit un nouveau domaine de travail, les gouvernements du PGO prennent déjà des mesures pour mettre en œuvre des normes de comptabilité et de reporting qui incluent des informations tout au long de la chaîne d'approvisionnement des industries extractives. À l'avenir, les régulateurs financiers des pays OGP devront prendre des mesures pour garantir que les réglementations respectent les normes de l'International Sustainability Standards Board en matière de Divulgations liées au climat et que le secteur financier se conforme à ces exigences de divulgation.

Réformes de l'OGP
  • RÉPUBLIQUE DOMINICAINE Calculateur d'empreinte carbone pour les marchés publics : s’engagé à la création d'un calculateur d'empreinte carbone pour quantifier l'impact environnemental des projets de marchés publics, qui sera accessible au public et jouera un rôle dans les futures décisions contractuelles à moyen terme.
  • FRANCE Consultations publiques pour la stratégie énergétique et climatique : s’engagé à impliquer le public dans la conception de la nouvelle stratégie énergétique et climatique, depuis la sélection des grands axes de la stratégie jusqu'à l'avis du projet de loi avant sa finalisation.
  • GHANA Divulgation des contrats pétroliers et des accords d’achat d’électricité : s’engagé à publier les contrats pétroliers pour un accès public afin de résoudre le problème des contrats opaques et à long terme avec les acheteurs étrangers de pétrole. Aussi publié la plupart de ses PPA pour renégocier son secteur de l’électricité surproductif et sous-livrant, et engagé à modifier la loi sur la Commission de réglementation des services publics afin de promouvoir la transparence.
  • MONGOLIE Contrats ouverts pour les industries extractives : s’engagé à divulguer les accords couramment conclus dans les industries extractives, tels que les contrats d'investissement, de partage de produits, de développement de gisements et de développement communautaire.
  • ECOSSE, ROYAUME-UNI Réseau multipartite sur la politique en matière de changement climatique : s’engagé à la création d'un réseau multipartite pour accroître la transparence dans la communication des actions du gouvernement en matière de changement climatique (en particulier sur ses engagements de zéro émission nette) et pour soutenir les activités de co-création et de participation civique liées aux politiques écossaises en matière de changement climatique.
  • URUGUAY Divulgation de données énergétiques ouvertes : Publié le données énergétiques liées à la demande, à l'accès et à l'efficacité sur un site Web centralisé, ainsi qu'un enregistrement des fournisseurs d’énergie, ce qui a considérablement amélioré l’accès à l’information énergétique dans le pays.
  • EREVAN, ARMÉNIE Plateforme de déclaration des émissions de GES : s’engagé au développement d'une plateforme de « développement vert » pour accroître la transparence en rendant compte des émissions de gaz à effet de serre de la municipalité et des actions visant à accroître les économies grâce à des projets d'efficacité énergétique, dans le cadre d'engagements plus larges liés au climat.
Au-delà des plans d'action OGP
  • GRÈCE ET BULGARIE Liberté d'information pour la transparence des PPA : Les acteurs de longue date de l'OGP, le Programme d'accès à l'information (AIP) Bulgarie, ont été travailler en Grèce pour obtenir informations sur les paiements par l'Opérateur du Système Électrique (ESO EAD) aux producteurs d'électricité. Avec Greenpeace Bulgarie, il y a travail similaire pour identifier où sont passés les paiements pour les centrales électriques non productrices.
  • NIGERIA Des observateurs civiques formés à l’utilisation des données contractuelles ouvertes : Avec le soutien de l’Open Contracting Partnership, qualifié des observateurs civiques (tels que des journalistes et des organisations de la société civile) sur la manière d'utiliser les données contractuelles ouvertes pour surveiller 60 projets de marchés publics (y compris dans le domaine de l'énergie) d'une valeur de 120 millions de dollars américains au niveau infranational, dans trois États.

Le rôle des gouvernements locaux

Les gouvernements locaux sont essentiels à une transition énergétique juste. Ils jouent un rôle clé dans les processus d’approvisionnement, de permis et de tarifs énergétiques, et veillent également à ce que les processus multipartites soient inclusifs pour toutes les communautés touchées et concernées. Dans de nombreux cas, les collectivités locales sont également propriétaires des infrastructures énergétiques et responsables de la distribution de l’énergie. Dans les endroits qui sont des sites d’extraction, de transit ou de traitement de minéraux critiques, ils peuvent jouer un rôle supplémentaire en supervisant la réglementation ou les litiges. Enfin, dans les endroits qui sont actuellement des sites de l’industrie des combustibles fossiles, ils peuvent avoir un rôle particulier à jouer dans la supervision d’une transition équitable vers l’abandon des modèles de revenus basés sur les combustibles fossiles. Cela peut impliquer de veiller à ce que les programmes d’emploi et de reconversion soient administrés de manière équitable et sans corruption. Il est également important pour les gouvernements locaux d’élaborer et de mettre en œuvre des stratégies de diversification économique, compte tenu notamment de la nécessité de trouver d’autres sources de revenus gouvernementaux pour remplacer les revenus provenant des combustibles fossiles. Par exemple, les gouvernements provinciaux et municipaux de Afrique du SudLes régions minières du pays entreprennent de tels efforts de diversification.

Les actions des gouvernements locaux ont également des implications cruciales pour le sexe, par exemple en garantissant un emploi juste et digne, en minimisant les impacts sexospécifiques, en impliquant les femmes dans la planification des transitions futures et en s'attaquant à l'exclusion historique des femmes dans le secteur de l'énergie. L'ITIE a développé de nombreuses études de cas sur la manière d'assurer une transition énergétique inclusive en termes de genre, ce qui pourrait servir d'exemple pour les membres de l'OGP.


Qui travaille sur ce sujet ?

A
Albanie Albanie
District d'Anloga, Ghana
Argentine Argentine
Austin, États-Unis
Australie Australie
B
Banggai, Indonésie
Banská Bystrica, République slovaque
Brasil Brasil
Buenos Aires, Argentine
Bulgarie Bulgarie
Burkina Faso Burkina Faso
C
Canada Canada
Chili Chili
Colombie Colombie
Corrientes (Ville), Argentine
Costa Rica Costa Rica
Côte d'Ivoire Côte D'ivoire
Croatie Croatie
D
Danemark Danemark
Detmold, Allemagne
République Dominicaine République Dominicaine
E
Équateur Équateur
F
France France
G
État de la Georgie État de la Georgie
Allemagne Allemagne
Grèce Grèce
Guatemala Guatemala
Gwangju, République de Corée
Gyumri, Arménie
H
Honduras Honduras
I
Indonésie Indonésie
Irlande Irlande
Israël Israël
Italie Italie
J
Jamaica Jamaica
Jordanie Jordanie
K
État de Kaduna, Nigéria
Kenya Kenya
Khmelnytskyï, Ukraine
M
Malte Malte
Mendoza, Argentine
Mexique Mexique
Mongolie Mongolie
Monténégro
Maroc Maroc
N
Nigéria Nigéria
Macédoine du Nord
la Norvège
P
Panama Panama
Paraguay Paraguay
Paris, France
Peñalolén, Chili
Pérou Pérou
Philippines Philippines
Plateau, Nigéria
Portugal Portugal
Q
Quintana Roo, Mexique
R
République de Corée République de Corée
République de Moldova République de Moldavie
Roumanie Roumanie
Rosario, Argentine
Rustavi, Géorgie
S
Santo Domingo De Los Tsáchilas, Équateur
Ecosse, Royaume-Uni
Sekondi-Takoradi, Ghana
Sénégal Sénégal
Serbie
Chama, Ghana
Sierra Leone Sierra Leone
Afrique du Sud Afrique du Sud
Espagne Espagne
Sri Lanka Sri Lanka
T
Tunisie Tunisie
U
Ukraine Ukraine
États-Unis États-Unis
Uruguay Uruguay
V
Vanadzor, Arménie
W
Wassa Amenfi Est, Ghana
Y
Erevan, Arménie

Cette liste reflète les membres ayant des engagements dans le domaine politique « Environnement et Climat » de la Tableau de bord des données.


Partenaires OGP actifs

Les organisations suivantes ont récemment travaillé sur cette question dans le contexte de l'OGP au niveau national ou international. Ils peuvent avoir des idées supplémentaires sur le sujet. Veuillez noter que cette liste n'est pas exhaustive. Si vous êtes intéressé par des initiatives au niveau national, veuillez contacter research@opengovpartnership.org.


Données d'analyse comparative

L’organisme de bienfaisance Stratégie OGP 2023-2028 énonce le Défi du gouvernement ouvert et vise à fournir des références claires en matière de performance grâce à des données fiables.

Même si les critères de référence pour chaque pays et Open Gov Guide les recommandations ne sont pas encore intégrées, pour ce chapitre, les personnes intéressées peuvent s’appuyer sur les ensembles de données suivants :

  • L’organisme de bienfaisance Pôle énergie pour la croissance fournit des conseils et scores de transparence pour les performances du pays en matière de publication des contrats d'achat d'électricité sur son site Web, Montre PPA.
  • Centre Sabin de l'Université Columbia maintient un base de données ouverte des accords sur les avantages communautaires. Les conventions collectives sont utilisées pour garantir le consentement éclairé et la participation des communautés d’accueil avant le début des projets d’infrastructure ou de développement et pour définir les avantages (monétaires ou non monétaires) qu’elles devraient recevoir en échange de l’autorisation de tels projets sur leurs terres.
  • Les engagements de l'OGP sur les industries extractives peuvent être consultés sur le Tableau de bord des données.

Orientations et normes

Bien que la liste ci-dessous ne soit pas exhaustive, elle vise à fournir une série de recommandations, de normes et d’analyses pour guider la réforme dans ce domaine politique.

  • À partir de 2023, le Conseil international des normes de durabilité (ISSB), un organisme mondial de normalisation, a publié une norme pour Divulgations liées au climat. Selon l'ISSB, la norme « exige qu'une entité fournisse des informations sur les risques et opportunités liés au climat dont on pourrait raisonnablement s'attendre à ce qu'ils affectent les flux de trésorerie de l'entité, son accès au financement ou le coût du capital à court, moyen ou long terme ». Ces risques comprennent les risques climatiques physiques (changements climatiques spécifiques à un événement et chroniques dans le temps) et les risques associés à la transition énergétique. Par exemple, le Union européenne a adopté une règle exigeant les divulgations, et le États-Unis La Securities and Exchange Commission a proposé une telle règle.
  • L’organisme de bienfaisance ITIE La norme comprend des exigences de divulgation spécifiques (4.1 et 6.2) liés aux pratiques comptables des industries extractives (en particulier celles appartenant à l'État), telles que la déclaration des impôts, des revenus, des subventions et autres soutiens extrabudgétaires. L'ITIE a également publié des ressources relatives à l'énergie, comme son travail visant à garantir préoccupations liées au genre sont intégrées dans les plans et la mise en œuvre de la transition énergétique.
  • Normes pour la transparence des contrats dans la transition énergétique ont été développés par le Consortium international sur les mines et les minéraux et ITIE.
  • L’organisme de bienfaisance Partenariat ouvert a développé deux outils pour aider les gouvernements et les organismes de surveillance à vérifier si les marchés publics soutiennent les objectifs environnementaux, économiques, sociaux et de gouvernance. Voici les Boîte à outils ouverte pour les marchés publics durables et les terres parsemées de Guide des drapeaux verts.
  • Le Energy for Growth Hub fournit des conseils et scores de transparence pour les performances du pays en matière de publication des contrats d'achat d'électricité sur son site Web, Montre PPA.
  • L’organisme de bienfaisance Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) a plusieurs numériques sur la réalisation d’évaluations environnementales stratégiques, y compris l'orientation sur les bonnes pratiques.
  • Propulsé par les gens publié des conseils sur les assemblées citoyennes sur le climat, qui peuvent être un élément clé de la planification stratégique pour la transition énergétique.
  • L’organisme de bienfaisance Agence de protection de l'environnement des États-Unis a publié un guide sur le recours à des jurys citoyens dans l’élaboration des réglementations.
Open Government Partnership