Ignorer la navigation

Propriété réelle de la société

La transparence de la propriété effective implique la collecte et la divulgation d’informations sur les véritables êtres humains qui possèdent et contrôlent les sociétés et autres entités corporatives. La collecte et la divulgation publique des données sur les bénéficiaires effectifs des entreprises peuvent contribuer à révéler le blanchiment d'argent, les conflits d'intérêts, les contrats gouvernementaux mal attribués et l'évasion fiscale. Au-delà de la corruption, savoir qui possède ou profite en fin de compte d’une entreprise peut également aider à identifier les responsabilités pour d’autres violations du droit, telles que les règles en matière d’environnement ou de travail.

Défi du gouvernement ouvert : lutte contre la corruption

Avec la stratégie 2023-2028 de l'OGP, les membres de l'OGP sont prêts à œuvrer à un certain nombre de réformes thématiques ambitieuses à travers le Défi du gouvernement ouvert. Cette partie du Open Gov Guide aborde la lutte contre la corruption,

Invite de défi : Élaborer ou renforcer une stratégie ou une feuille de route anti-corruption pangouvernementale.

Là où des stratégies ou des feuilles de route existent, améliorer la politique, la mise en œuvre et l'interopérabilité (y compris via l'OGP) dans les domaines ci-dessous :

  • Beneficial ownership
  • Contrats ouverts
  • Financement politique et divulgation des actifs et des intérêts
  • pression
  • Transparence des industries extractives

Mots clés

Définitions de termes clés tels que bénéficiaire effectif, propriétaire légalet compagnie Shell.

  • Entreprise anonyme : Une entreprise anonyme cache l’identité de son bénéficiaire effectif, ce qui peut faciliter le mouvement transfrontalier de fonds illicites.
  • Bénéficiaire effectif: Un bénéficiaire effectif est la personne (ou le groupe de personnes) qui, en fin de compte, possède, contrôle ou bénéficie d'une société ou de toute autre forme de véhicule juridique, tel qu'une fiducie ou une société de personnes. Ce chapitre se concentrera spécifiquement sur les bénéficiaires effectifs des sociétés. Le cinq types courants Les véhicules sociaux utilisés pour cacher les bénéficiaires effectifs sont les fondations privées, les fiducies de droit étranger, les fiducies de droit national, les sociétés et les partenariats. Il est important de noter que le bénéficiaire effectif d’une entreprise peut être différent du propriétaire légal.
  • Registre des bénéficiaires effectifs : A beneficial ownership register is a database that holds information related to the beneficial owners of companies and/or other legal vehicles. It may be linked to an existing company registry or may be standalone.
  • Propriétaire légal: Un propriétaire légal est la personne ou l’entité détenant la propriété immédiate et formelle. Dans le cas de structures d’entreprise complexes et opaques, les propriétaires légaux sont souvent d’autres sociétés ou des individus « prête-nom » avec peu ou pas de contrôle réel.
  • Compagnie Shell: Les sociétés écrans n’ont pas d’activités commerciales actives ni d’employés : elles sont principalement utilisées pour détenir ou déplacer des actifs. Lorsqu’elle est détenue de manière anonyme, cette structure juridique peut être utilisée pour cacher illégalement les produits du crime ou de la corruption.

La preuve

Propriété réelle de la société la transparence présente plusieurs avantages.

  • Lorsqu'elles sont rendues publiques, les données sur les bénéficiaires effectifs de l'entreprise ont été utilisées pour découvrir des richesses cachées imposables ou liées à des activités illégales. exposant les bénéficiaires de sociétés anonymes.
  • Gouvernements, les banques, and financial institutions use company beneficial ownership data to prevent fraud or identify misreporting to meet due diligence and risk management requirements.
  • Les données sur les bénéficiaires effectifs des entreprises peuvent constituer la pièce manquante dans la lutte contre le blanchiment d’argent lorsqu’elles sont combinées avec des données sur les bénéficiaires effectifs. biens immobiliers et propriété foncièreou marchés publics.
  • Les gouvernements ont utilisé ces données pour renforcer la collecte des impôts en limitant l'évasion fiscale et en recouvrant impôts et pénalités impayés.

Orientation de la réforme

Les recommandations ci-dessous représentent des réformes que les gouvernements nationaux et locaux, les représentants des organisations de la société civile et d'autres peuvent envisager pour leurs plans d'action et le Défi du gouvernement ouvert. Les réformes sont classées selon les principales valeurs de l'OGP : transparence, participation civique et responsabilité publique. Les réformes doivent être adaptées au contexte national, et impliquer et coordonner avec d’autres niveaux et branches du gouvernement.

Les réformes dans tous les domaines politiques sont également marquées par le degré estimé de difficulté de mise en œuvre. Même si les progrès ne sont souvent pas linéaires, les recommandations ont été catégorisées à l’aide de ces étiquettes pour donner au lecteur une idée de la manière dont différentes réformes peuvent fonctionner ensemble pour accroître l’ambition des approches de gouvernement ouvert.

Clé des réformes recommandées

  • Transparence: La transparence permet aux citoyens d'exercer leurs droits, de demander des comptes au gouvernement et de participer aux processus décisionnels. Des exemples d'activités pertinentes incluent la publication proactive ou réactive d'informations détenues par le gouvernement, les cadres juridiques ou institutionnels visant à renforcer le droit d'accès à l'information et la divulgation d'informations à l'aide de normes de données ouvertes.

  • Participation civique: Lorsque les gens sont impliqués, les gouvernements et les institutions publiques sont plus réactifs, innovants et efficaces. Des exemples d'initiatives pertinentes comprennent des processus et des mécanismes nouveaux ou améliorés permettant au public de contribuer aux décisions, des mécanismes participatifs pour impliquer les groupes sous-représentés dans l'élaboration des politiques et un environnement juridique garantissant les droits civils et politiques.

  • Responsabilité publique: La responsabilité publique se produit lorsque les institutions publiques doivent justifier leurs actions, agir en fonction des exigences et des critiques et assumer la responsabilité de leur non-respect des lois ou des engagements. Il est important de noter que la responsabilité publique signifie que les membres du public peuvent également accéder aux mécanismes de responsabilisation et les déclencher. Parmi les exemples d’activités pertinentes figurent les audits citoyens des performances, les mécanismes ou institutions nouveaux ou améliorés qui répondent aux processus d’appel lancés par les citoyens et l’amélioration de l’accès à la justice.

  • Inclusion: L’inclusion est fondamentale pour parvenir à des politiques plus équitables, représentatives et responsables qui servent véritablement tous les peuples. Cela implique d’accroître la voix, l’action et l’influence des groupes historiquement discriminés ou sous-représentés. Selon le contexte, les groupes traditionnellement sous-représentés peuvent être victimes de discrimination fondée sur le sexe, l'identité sexuelle, la race, l'origine ethnique, l'âge, la géographie, les capacités différentes, le statut juridique ou socio-économique.

  • Fondamentale: Cette balise est utilisée pour les réformes qui constituent les éléments essentiels d’un domaine politique. « Fondamental » ne signifie pas une faible ambition ou un faible impact. Ces recommandations établissent souvent des cadres juridiques et des structures institutionnelles de base.

  • Intermédiaire: Cette balise est utilisée pour les réformes complexes et qui impliquent souvent une coordination et une sensibilisation entre les branches, les institutions et les niveaux de gouvernement, avec le public ou entre les pays.

  • Avancée: Cette balise est utilisée pour les réformes qui comblent des lacunes importantes afin de rendre le travail existant plus efficace et plus percutant. Plus précisément, les réformes « avancées » sont particulièrement ambitieuses, innovantes ou comblent des lacunes importantes pour rendre le travail existant plus efficace, plus percutant ou plus durable. Ils sont souvent appliqués dans des environnements matures où ils cherchent à institutionnaliser une bonne pratique qui a déjà donné des résultats.

  • Exécutif: Le pouvoir exécutif du gouvernement est responsable de la conception, de la mise en œuvre et de l'application des lois, des politiques et des initiatives. Il est généralement dirigé par le chef de l'État ou du gouvernement, tel qu'un président ou un premier ministre, ainsi que par les membres nommés de son cabinet. Les fonctions du pouvoir exécutif comprennent également la supervision des opérations quotidiennes du gouvernement, la gestion des affaires étrangères et la direction des forces armées du pays. Dans les systèmes démocratiques, le pouvoir exécutif est responsable devant le pouvoir législatif et l'électorat, ses pouvoirs et limites étant définis dans la constitution ou le cadre juridique du pays concerné.

  • Législatif: Le pouvoir législatif du gouvernement est chargé d'élaborer des lois et des règlements et de superviser le fonctionnement du gouvernement. Il se compose généralement d'un corps de représentants élus, tel qu'un parlement, un congrès ou une assemblée, chargé de proposer, débattre, amender et finalement adopter une législation. Le pouvoir législatif joue un rôle crucial dans la représentation des intérêts du peuple, car ses membres sont élus par le public. En plus de légiférer, cette branche détient souvent le pouvoir de lever des impôts, d'allouer des fonds et de mener certaines enquêtes sur des questions d'intérêt public. La structure et les pouvoirs du pouvoir législatif sont généralement définis dans la constitution ou le cadre juridique d'un pays, et ils servent de contrôle sur les pouvoirs exécutif et judiciaire pour garantir un système de freins et contrepoids au sein d'un État.

Exemples de réformes de l'OGP et au-delà

Les exemples suivants sont des engagements précédemment pris au sein ou au-delà de l'OGP qui démontrent des éléments des recommandations formulées ci-dessus. Les engagements de l'OGP liés à la transparence de la propriété effective ont tendance à être plus ambitieux que les engagements dans d'autres domaines. L'OGP encourage l'ambition au fil du temps, plusieurs pays mettant en œuvre des engagements ultérieurs en matière de propriété effective dans leurs plans d'action.

Réformes de l'OGP
  • ARMÉNIE Registre public des bénéficiaires effectifs : Publié le la société, les bénéficiaires effectifs de tous les secteurs dans un registre public qui rationalise la saisie des données et vérifie et recoupe automatiquement les soumissions. Aussi engagé rendre les données sur les bénéficiaires effectifs des entreprises interopérables avec les données sur les marchés publics.
  • CANADA Engagement à créer un registre public de la propriété effective : s’engagé à la mise en œuvre d'une base de données publique consultable sur les sociétés sous réglementation fédérale, à laquelle les provinces et les territoires peuvent accepter d'adhérer.
  • EQUATEUR Engagement à créer un registre public de la propriété effective : s’engagé former les agents publics sur la transparence de la propriété réelle, analyser les niveaux actuels de transparence liés à la propriété réelle et mettre en œuvre un registre public conformément aux principes d'Open Ownership CORPS.
  • INDONÉSIE Registre de propriété effective des industries extractives : Créé une propriété effective publique enregistrement, le premier du genre en Asie du Sud-Est. Aussi engagé à améliorer la vérification et l’utilisation des données sur les bénéficiaires effectifs par les agences gouvernementales.
  • PORTUGAL Registre public des bénéficiaires effectifs : A créé un public beneficial ownership register dans 2019 et engagé au renforcement du registre. Cela inclut le suivi des CORPS, en lançant une campagne de sensibilisation et en reliant le registre à d'autres données accessibles au public.
  • NOUVELLE-ZÉLANDE Engagement à créer un registre public de la propriété effective : s’engagé à l'adoption d'une législation exigeant l'enregistrement des propriétaires effectifs des sociétés et des sociétés en commandite, auquel le public aura un accès partiel.
  • NIGERIA Registre public des bénéficiaires effectifs : Publié le données sur les bénéficiaires effectifs de l'entreprise dans un format public et gratuit S'inscrire selon Open Ownership CORPS. Le portail peut être recherché par nom d'entité, numéro d'entité ou nom d'individu, et les utilisateurs peuvent consulter les informations historiques des propriétaires effectifs d'une entreprise.
  • UKRAINE Registre public des bénéficiaires effectifs : Lancé le premier registre public de propriété effective au monde, puis est devenu le premier membre de l'OGP à commettre améliorer la vérification des informations sur les bénéficiaires effectifs en intégration son inscription dans le registre mondial d'Open Ownership.
  • ROYAUME-UNI Registre public des bénéficiaires effectifs : Créé un bénéficiaire effectif S'inscrire parmi ceux qui exercent un contrôle significatif sur des sociétés enregistrées au Royaume-Uni. La société civile, les journalistes et les banques ont accédé au registre plus de dix milliards de fois de 2020 à 2021.
Au-delà des plans d'action
  • BRÉSIL Informations sur la propriété effective liées à l'enregistrement fiscal : Nécessite que toutes les personnes morales fournissent des informations sur leurs propriétaires légaux et effectifs dans le registre des sociétés dans le cadre de leur inscription auprès de l'Agence fédérale des impôts. Cela inclut les entreprises étrangères qui investissent dans le pays.
  • DANEMARK Registre public des bénéficiaires effectifs lié aux délits financiers : Créé une propriété réelle gratuite et accessible au public S'inscrire qui automatiquement recoupe les propriétaires véritables, les administrateurs et les actionnaires avec d’autres bases de données nationales. Aussi construit un système automatisé reliant le registre aux déclarations de transactions suspectes.
  • RÉPUBLIQUE SLOVAQUE Registre de propriété effective publique pour les marchés publics : Créé en dehors du processus OGP, la société civile a utilisé le registre des bénéficiaires effectifs des entreprises pour découvrir des réseaux de marchés publics remportés par un petit groupe de bénéficiaires effectifs.
  • ZAMBIE Registre des bénéficiaires effectifs pour les délits financiers : Lancé un registre de propriété effective que le Centre de renseignement financier utilise pour identifier les divergences dans les informations sur la propriété lors des enquêtes, notamment liées aux transactions d'équipement minier.

Qui travaille sur ce sujet ?

A
Albanie Albanie
Arménie Arménie
Australie Australie
B
Bosnie-Herzégovine
Bulgarie Bulgarie
Burkina Faso Burkina Faso
C
Canada Canada
Chili Chili
Costa Rica Costa Rica
Croatie Croatie
République tchèque République tchèque
E
Équateur Équateur
F
France France
G
Ghana Ghana
Guatemala Guatemala
I
Indonésie Indonésie
Irlande Irlande
Italie Italie
K
Kenya Kenya
L
Lettonie Lettonie
Libéria Libéria
Lituanie Lituanie
M
Malawi Malawi
Mexique Mexique
Mongolie Mongolie
N
New Zealand New Zealand
Nigéria Nigéria
Macédoine du Nord
Norvège
P
Paraguay Paraguay
Philippines Philippines
Portugal Portugal
S
Sierra Leone Sierra Leone
République slovaque République slovaque
Afrique du Sud Afrique du Sud
U
Ukraine Ukraine
Royaume Uni Royaume Uni
États-Unis États-Unis

Partenaires OGP actifs

Les organisations suivantes ont récemment travaillé sur cette question dans le contexte de l'OGP au niveau national ou international. Ils peuvent avoir des idées supplémentaires sur le sujet. Veuillez noter que cette liste n'est pas exhaustive. Si vous êtes intéressé par des initiatives au niveau national, veuillez contacter research@opengovpartnership.org.


Données d'analyse comparative

La Stratégie OGP 2023-2028 énonce le Défi du gouvernement ouvert et vise à fournir des références claires en matière de performance grâce à des données fiables.

Même si les critères de référence pour chaque pays et Open Gov Guide les recommandations ne sont pas encore intégrées, pour ce chapitre, les personnes intéressées peuvent s’appuyer sur les ensembles de données suivants :

  • La Réseau de justice fiscale's Indice de secret financier publie des données complètes sur les règles et pratiques en matière de transparence du système financier, en mettant l’accent sur le blanchiment d’argent et l’évasion fiscale agressive.
  • En collaboration avec Unité de soutien OGP, Propriété ouverteet Transparency International, Réseau de données pour le développementLe Baromètre mondial des données de collecte des informations indiquant si la propriété effective des entreprises est disponible dans des formats ouverts. Des visualisations de ces données sont disponibles sur le Site web OGP.
  • Les engagements de l'OGP sur ce sujet peuvent être trouvés sur le Tableau de bord des données.

Orientations et normes

Bien que la liste ci-dessous ne soit pas exhaustive, elle vise à fournir une série de recommandations, de normes et d’analyses pour guider la réforme dans ce domaine politique.

  • La solution 2022 Unité de soutien OGP rapport Liens brisés : données ouvertes pour faire progresser la responsabilité et lutter contre la corruption comprend un chapitre sur les données sur les bénéficiaires effectifs des entreprises et sur la nécessité d'interopérabilité avec d'autres données politiques clés. De même, le Rapport global propose des recommandations et des études de cas dans le cadre de la « Propriété effective » chapitre, en mettant l’accent sur les entités juridiques au-delà des sociétés.
  • Créé par Propriété ouverte, CORPS fournit un format de données structuré et des conseils pour la collecte, le partage et l'utilisation des données sur la propriété effective. Il permet de combiner et d’analyser les données sur la propriété effective de différentes sociétés au sein et entre les pays. La propriété ouverte a également un guide sur la manière de mettre en œuvre les réformes relatives à la transparence de la propriété effective, ainsi que sur la Principes de propriété ouverte, qui énumèrent les principaux aspects politiques et techniques nécessaires à une réforme efficace.
    • Pour des recommandations sur les données sexospécifiques, Open Ownership analysé the “range of potential benefits, limitations, and risks of collecting and using sex-disaggregated beneficial ownership data for gender equality policies and initiatives.”
    • Open Ownership fournit également des mises à jour régulières de ses conseils techniques sur d’autres véhicules utilisés pour masquer les propriétaires réels. Par exemple, l'organisation a publié un guide en octobre 2023 sur l’utilisation d’identifiants fiables pour les véhicules sociaux au-delà des entreprises.
  • La Groupe d'action financière Recommandations (updated in February 2023) provide a framework to combat money laundering and terrorism financing, including specific recommendations on beneficial ownership of legal persons (including companies) and legal arrangements (such as trusts) (Recommandations 24 et 25).
  • La Fond monétaire international créé un guide sur la transparence de la propriété réelle qui couvre des stratégies pratiques sur la manière d'utiliser les données sur la propriété réelle pour lutter contre le blanchiment d'argent, la corruption et l'évasion fiscale, en mettant notamment l'accent sur la relation entre ce sujet et les marchés publics.
  • La Charte Open Data, avec Données ouvertes, Réseau de données ouvertes en Afrique, Intégrité mondialeet Iniciativa Latinoamericana de Datos Abiertos, a collaboré à un outil créer des engagements anti-corruption pour les plans d'action de l'OGP, qui comprennent des recommandations liées à la propriété effective.
  • De même, le Transparency International créé un ensemble de recommandations sur la manière d’intégrer à la fois les réformes sur la transparence de la propriété réelle et mesures anti-corruption sensibles au genre dans les plans d’action de l’OGP.
  • ITIE créé le Norme ITIE que les pays doivent mettre en œuvre pour être considérés comme membres de l’initiative. Exigence 2.5 décrit spécifiquement la nécessité de divulguer les informations sur les bénéficiaires effectifs.
  • La Réseau de justice fiscale mis à jour sa compte complet des cadres juridiques et de propriété effective en 2022, qui cartographie les registres dans 141 pays.
Open Government Partnership